Les amazones

Redoutables combattantes, elles égalent les hommes et les haïssent.

Filles d'Arès et de la nymphe Harmonie, mais vénérant la déesse Artémis, les amazones sont de redoutables guerrières vivant dans une société aux codes bien précis. Elles se sont établies dans un lieu reculé, sur les rives de la mer Noire, où personne ne s'aventure. Dans leur cité, elles composent seules toute l'armée et occupent tous les postes administratifs et sociaux. Ce sont les hommes qui s'occupent des maisons, des enfants et tissent les vêtements, car les amazones méprisent les mâles et ne les acceptent qu'en tant que serviteurs.

 

Une fois par an, elles s'unissent avec les plus beaux mâles des régions voisines. Elles le font dans l'ombre d'une forêt, afin que les partenaires ne se reconnaissent pas. Dès la naissance de l'enfant, quand ce sont des garçons, elles les tuent ou les rendent infirmes pour ne servir que de reproducteurs ; quant ce sont des filles, elles leur coupent un sein afin qu'elles ne soient pas gênées pour tirer à l'arc ou combattre avec une lance.

 

Amazone

 

Les amazones sont avant tout des guerrières redoutables, craintes par tous les grecs, au point que vaincre une d'entre-elles est considéré comme un haut fait. Elles sont armées, d'un arc, d'une lance, d'un bouclier en forme de demi-lune et donnent le signal avant la bataille avec un sistre.  Voici quelques exploits qui démontrent leur combattivité. Avec Myrina à leur tête, elles écrasèrent les atlantes dont la puissance était prodigieuse. Elles occupèrent Gorgone et la Lybie, traversèrent l'Egypte où régnait Horus. Durant la Guerre de Troie, elles aidèrent Priam le roi Troyen : Achille affronta durant cette guerre Penthésilée, dont il tomba amoureux mais il la tua quand même. Elles affrontèrent, également, Héraclès venu dérober la ceinture de leur reine Hippolyte, mais elles furent impuissantes contre ce demi-dieu. Elles combattirent Thésée qui avait enlevé une d'elles ; cependant, bien que proches de la victoire, elles furent contraintes de signer un traité de paix.

 

Références :

Littérature : Illiade (Homère)

 

Image : Luis Royo