Cabal II : premières impressions

Dernière mise à jour le par

Nous vous avions annoncé il y a peu le lancement de la close bêta pour le MMORPG Cabal II, successeur de Cabal Online. La semaine dernière, c’est l’open bêta qui a débuté et nous avons pas manqué de nous y essayer. A noter que ce qui va suivre n’est qu’un premier ressentit sur le jeu, n’étant pas allé très loin et le jeu étant encore en bêta.

Comme on pouvait s’y attendre, techniquement le jeu a été grandement amélioré, en somme toute logique, son aîné ayant maintenant neuf ans. Graphiquement l’ensemble est bien plus beau que cela soit au niveau de la modélisation des personnages, des décors et des différents effets. Mais es personnages restent inférieurs à ce que l’on peut trouver dans d’autres jeux sur le marché. Cependant on peut lui pardonner dans la mesure où le jeu étant orienté action, il peut demander une qualité graphique réduite pour conserver la fluidité. A noter en parlant de fluidité qu’il est parfaitement jouable comme son prédécesseur, alors que le serveur est situé aux USA.

Côté fonctionnalités, Cabal II s’est mis à jour : nombreuses options de personnalisation de personnage, tchat et menus revus. Côté scénario, comme promis le jeu s’appui sur quelque chose de construit. Mieux encore, l’aventure débute avec une cinématique avec son propre personnage en action dedans. les cutscènes bénéficient de voix off (même si durant nos sessions, les vois sautaient souvent). Pour les mécaniques, il conserve les principales de son prédécesseur, aussi les anciens ne seront pas perdus. Cependant certaines choses ont été améliorées ou revues. Exit la classe double épée pour celle de healer, signe que les excursions ont été revues pour être un peu plus stratégiques. un système de combinaison d’attaque fait aussi son apparition. Quand on utilise certaines compétences, elles en débloquent une autre que l’on peut enchaîner pour créer des combos spécifiques. Avec des rechargements de compétences revus qui évitent d’utiliser à la chaînes certaines, l’ensemble se veut plus intéressant, tout en étant plus dynamique. Le seul point noir est le fait que la caméra se révèle moins pratique qu’avant, se retourner quand on est attaqué de dos se révélant plus contraignant.

Cette nouvelle mouture va dans le bon sens techniquement, cependant, elle nous laisse un certain regret côté ambiance générale. Là où Cabal online premier du nom proposait un univers post-apocalyptique divisé en trois zones (forêt, désert, milieu polaire), l’univers bien que beau est désormais plus classique dans son ambiance. Le scénario est toujours là et travaillé, mais exit des artefacts oubliés, des groupes secrets et des complots, pour débuter sur une trame liée au personnage, le rendant moins « neutre », mais moins complexe. Les premières quêtes s’enchaînent vite, consistant à tuer des monstres, ce qui est assez classique et très attendu venant d’un grand nom du monster bashing. Cependant là où on nous demandait de tuer une dizaine de monstres, ici il ne s’agit à chaque fois de trois à cinq. Surprenant pour un jeu axé action que l’on aborde dans l’optique de tuer du monstre à la pelle.

Conclusion :

Ces premières sessions nous laissent un peu perplexes. D’un côté nous restons nostalgiques de l’illustre aîné de Cabal II, ne retrouvant pas toute la saveur qui nous avait conquis. Peut-on dire qu’il semble mauvais pour autant ? Non, techniquement il est globalement meilleur que son aîné, la différence graphique étant ce qui saute le plus aux yeux, tant le progrès effectué est grand. Il faudra cependant aller plus loin dans le jeu, voir l’évolution des quêtes, les donjons et aussi ce qu’il en est du PVP pour juger s’il saura conquérir les anciens amateurs de la licence, mais aussi se faire une place parmi les titres actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *