Le livre des morts

Guide de l’au-delà pour le défunt, le Livre des morts aide à atteindre l’Au Delà.

Le Livre des morts est présent dans plusieurs civilisations. Chez les égyptiens, c’est un recueil de formules magiques, placé dans le sarcophage du défunt. On le trouve sous le nom de livre des morts et de la renaissance. Il est rédigé en hiératique, sur du papyrus. Les formules qu’il contient, permettent au mort de passer les épreuves pouvant le mener, au champ d’Ialou d’Osiris. Une fois ce but atteint, le défunt pourra ressusciter dans l’au-delà.

Parmi les formules magiques, on y trouve la confession négative, qui consiste à citer toutes les fautes que l’on n’a pas commis lors de la pesée de l’âme.

Le livre contient également le nom des gardiens de la porte du jugement.

Livre des morts égyptien

Dans le culte tibétain, le livre des morts se nomme le Bardo Thödol et se présente plus comme un livre d’instructions. Il permet au défunt d’échapper au cycle de l’existence, qui consiste à naître, vivre, mourir, se réincarner et renaître. Pour cela le défunt doit réussir les épreuves du bardo (l’état intermédiaire entre la mort et la renaissance). Il existe également le Livre tibétain de la vie et de la mort, plus moderne sur le sujet.

Dans les univers de fantasy, le livre des morts est bien plus qu’un guide de l’au-delà. Souvent il est un grimoire de nécromancie, contenant un immense savoir. Il permet au sorcier de faire revenir les morts dans le monde des vivants sous diverses formes : spectres, zombies, guerriers squelettes, goules. Il peut aussi lancer depuis sorts et sortilèges.

Références

Littérature : Le Necronomicon des Mythes de Cthulhu (H.P Lovecraft)

Cinéma : Le Retour de la Momie (S.Simmers)

Jeux de plateaux : Warhammer (Games Workshop)

 

Liens externes : Texte d’après le papyrus de Turin et les Manuscrits du Louvre (Musée du Louvre), Traduction d’après le papyrus de Turin (Archive.org)

 

Image : Wikipédia