Livre des Ombres

Le Livre des Ombres

Ouvrage de magie noire, le Livre des Ombres est le grimoire des sorciers.

Introduction

Comme la plupart des pratiquants de la magie, les sorciers ont un livre dans lequel ils consignent tout leur savoir en magie noire. Nommé à l’origine (ou dans un sens général) grimoire, dans la sorcellerie moderne, on le nomme Livre des Ombres (Book of Shadows). Le nom apparaît en 1949 par Gerald Gardner, considéré comme le père de la sorcellerie moderne, qui désirait remplacer l’ancien terme.

Livre des Ombres

Description

C’est des livres égyptiens que le Livre des ombres tient ses origines. Il contient une foule de connaissances : règles à suivre, chants, rituels, l’apprentissage (des prêtres et prêtresses puis des sorciers), astrologie, géographie, médecine, invocations, sorts,… . C’est un véritable manuel du sorcier, pour en devenir un et pratiquer la sorcellerie. Gerald Gardner le définit comme en quelque sorte un livre de cuisine pour wiccan.

Ouvrage à la couverture noire, il n’est pas édité, il est écrit pas le sorcier. Sans cela les mots qu’il contient perdrait de leur puissance et de leur signification. Ainsi il ne se lit pas comme un simple livreil est un guide, un héritage, imprégné de la personnalité de son auteur.

Histoire

L’antiquité

Le Livre des Ombres est né avec le temps et le besoin de transmission. Jusque là la transmission des savoirs était orale et certaines connaissances commencèrent à se perdre. L’écriture a permis de se conserver toutes les connaissances et expériences menées par les sorciers, mais aussi transmettre leurs savoirs.

Les égyptiens furent parmi les premiers à commencer à écrire leur savoir sur des amulettes dans un premier temps. Ils passèrent ensuite aux livres, et on en compte quarante-deux, qui seraient écrits selon la légende par Thot le dieu scribe. Ces livres sont un premier modèle de ce que sera le Livre des Ombres des sorciers.

D’autres civilisations feront la même chose que les égyptiens et les premiers grimoires de sorcellerie sont nés du brassage de différentes cultures.

Moyen Âge

Au XIème siècle avec les croisades et de nombreuses informations liées à la magie, de nombreux écrits, dont Le but du sage (Ghayat Al-Hakim), qui servira de source pour Lovecraft pour son Necronomicon circulent. Ainsi, les Livres des Ombres se multiplient, réunissant les savoir de ceux ayant étudiés divers écrits.

Cependant l’inquisition brûla beaucoup de ces livres au fil des siècles. Ainsi au XVIIème siècle plusieurs exemplaires rares et leurs copies furent trouvés puis brûlé lors de procès de sorcellerie.

Siècle des Lumières et modernité

Toutefois avec le Siècle des Lumières, la sorcellerie devint un amusement, une distraction. L’imprimerie permit la diffusion de copies de Livre des Ombres comme divertissement, sans être détruits par l’inquisition.

En 1949, Gerald Gardner, le père de la sorcellerie moderne et de la wicca, publia son guide de magie. Il est peu après renommé Livre des Ombres. Ainsi il est présent dans la wicca où il est une copie à la main de celui de la grande prêtresse. Elle même a copié le sien de la personne l’ayant initiée. Cependant dans la pratique wiccane, chaque pratiquant possède généralement deux Livres des Ombres : le traditionnel contenant les connaissances et un plus personnel, un journal intime qui ne se transmet pas à un disciple.

Références

Littérature : Le Livre des Ombres (G.Gardner)

Télévision : Charmed (A.Spelling)

Image : Wikipédia

Dernière modification le 07/08/2021 par Ervael