Les portes-bonheurs

Faisant partie des talismans, les portes-bonheurs sont des objets aux vertues bénéfiques.

De tous temps et tous continents, les hommes ont utilisés des portes-bonheurs, des objets afin de se protéger ou pour attirer à eux la chance, des choses favorables et donc positives. Les portes-bonheurs font partie des talismans qui remplissent ce rôle et il n’est pas rare de les trouver dans les univers de fantasy, pour protéger un personnage.

Au départ, les portes-bonheurs n’avaient pas un terme précis pour les distinguer des autres talismans. ce n’est qu’en 1876 face à un engouement pour les objets magiques, que le terme né en France. On le désigne sous les noms de lucky charm en anglais, tragen-glück en allemand, amuleto en espagnol et omamoli en japonais. On en trouve de toutes les sortes et de toutes les matières, objets naturels ou fabriqués, à connotation religieuse, païenne, culturelle ou autre.

Si certains objets ou formes sont dites portes-bonheurs, on peut aussi cependant désigner un objet comme tel, parce qu’il est lié à un épisode de sa vie, par attachement à l’objet ou tout autre raison le rendant important à ses yeux.

Malgré le nombre conséquent de portes-bonheurs existants, on peut cependant les classer en plusieurs catégories. L’une des premières citée dans les ouvrages spécialisés est celle des amulettes, servant à protéger de différents maux. Cependant dans la fantasy on tend à en faire des amulettes un type de talisman bien à part, avec des propriétés magiques supérieures à celle d’un simple porte-bonheur.

On citera donc en premier type de porte-bonheur les gris-gris, un terme venant d’Afrique. Le gris-gris est lié à un rituel magique, confectionné par un chamane pour une personne précise. C’est un porte-bonheur qui à l’origine se présente sous la forme d’un petit sac en tissu, gardé sur soi, contenant toute sorte de choses (cheveux, ongles, pierres, bois, herbes,…). Par la suite le terme s’appliqua à toutes sortes de petits objets.

Viennent ensuite les fétiches, venant du terme portugais feitiço signifiant sortilège. Proche du gris-gris, ils se distinguent par le fait qu’ils sont des objets sculptés ou agglomérés sur lesquels sont jetés des sorts.

La mascotte est un autre type de porte-bonheur que nous connaissons bien à travers les équipes sportives, certains événements ou des sociétés. Le terme date cependant de 1867 venant du provençal mas désignant une maison du Sud. Par extension il devient masco signifiant sorcière. La mascotte est alors une amulette protégeant la maison.

L’ex-voto est un porte-bonheur particulier, lié à la religion catholique. il s’agit d’une offrande en forme de statuette. Par extension, un ex-voto est un objet que l’on offre à une divinité pour voir son souhait réalisé.

Voici pour les types principaux, même si on en trouve d’autres très particuliers. En exemple on peut citer le phylactère, venant des hébreux, un petit étui noir contenant des extraits de la Torah. Servant à différentes fins religieuses, la fantasy utilisera le terme pour désigner l’objet contenant la force vitale des liches, leur permettant de revenir à la vie.

Portes-bonheurs par civilisation/culture :

Peuple / CommunautéPortes-bonheurs
AfricainshoumaIssa touareg (plusieurs triangles enchevêtrés), soleil Dogon
Amérindiensattrappe-rêve / dreamcatcher, plume, totem
Brésiliens et portugaismain de Figa, rubans Bonfim
Celtesalphabet runique, triskèle, chêne, gland
Chinoisaquarium, Bouddha, cactus, carillon, carpe, coccinelle, cristaux, dragon, éventail, foos (animal moitié dragon moitié lion), grenouille, idéogramme du bonheur, licorne, miroir Pakua, pétards, phénix, pièce porte-chance, tigre, tortue, le Ying et le Yang
ChrétiensAgnus Dei (médaille avec un agneau), chrisme (crois entourée d’un serpent, de deux oiseaux, de l’alpha et l’omega), croix
Corseœil de Sainte Lucie
EgyptiensAnkh, amulette scarabée, oeil d’Horus, nœud d’Isis, amulette de la grenouille, amulette du sceptre papyrus, pyramide
Grecspentacle
Hébreuxétoile de David, mezzouzab (rouleau en bois métal ou verre contenant un extrait de la Torah), fil rouge, abracadabra
Hindouxmiroir
Islamœil d’Allah, perle bleue, main de Fatima
 Daruma, Maneki Neko (chat), Omamori (pochette en tissu fermée par une cordelette contenant un voeu écrit)
Romainsbulla, dieu Priape (fécondité et fertilité), clous
Slavespyssanka (oeuf décoré)
TibétainsOM /AUM (initiales de la triade élémentaire composée de Brahma, Vishnou et Shiva), Srivatsa (nœud tibétain)