Test : Shroud of the Avatar

Depuis quelques temps, nous suivons sur Dol Celeb la sortie et les actualités du dernier jeu de Portalarium et de Richard Gariott le père des UltimaShroud of the Avatar. Maintenant qu’il est sorti depuis quelques semaines et que nous avons pu y jouer, en voici notre verdict, à travers ce test, initialement publié sur le site de l’auteur de cet article.

Shroud of the Avatar

Titre du jeu : Shroud of the Avatar : Forsaken Virtues
Genre : MMORPG
Développeur : Portalarium
Éditeur : Travian Games
Plate-forme : PC – Steam
Sortie française : 28/03/2018

 


Scénario
Le scénario de Shroud of the Avatar est sa force. Le joueur se retrouve propulsé dans un monde régit par les prophéties et de la ville en proie aux flammes où il démarre, un long voyage démarre pour lui. L’histoire comme l’univers du jeu sont riches, ce que l’on pouvait attendre de Tracy Hickman (Dragonlance).

Graphismes
Si le jeu se veut un retour aux MMORPG à l’ancienne, en fier héritier d’Ultima, malheureusement il l’est aussi graphiquement, malgré une direction artistique fort sympathique. Techniquement il est dépassé par ses textures, animations. Bon nombres de concurrents ayant déjà plusieurs années sont graphiquement plus beaux et sont également plus optimisés, car malgré sa qualité en deçà, le jeu est assez gourmand.

Musiques et sons
Les musiques plongent bien le joueur dans l’ambiance du jeu. On est loin des grandes BO des LineageGuild Wars ou Warcraft, mais le résultat est honnête.

Gameplay
Shroud of the Avatar se place bien à la hauteur de on aïeul Ultima dans son gameplay. Celui-ci est très riche et original sur le marché à commencer par la création de personnages, dont la classe est déterminée en jeu en fonction de réponses données à des questions sur la philosophie du joueur. Bien entendu, si jamais la classe donnée ne convenait pas, le joueur à la possibilité de changer. La question de philosophie du joueur fait parti du gameplay, puisqu’on trouve un système de vertus. Selon les choix et actes du joueur, le personnage évoluera différemment. Puisque l’on parle d’évolution du joueur, il pourra débloquer des talents qui influenceront ses capacités actives ou passives.

Malheureusement, si le contenu en terme de gameplay est assez riche, sa mise en pratique reste à l’ancienne. Un choix sans doute assumé mais qui en décevra plus d’un, quand la majorité des MMO cherchent à avoir les combats les plus dynamiques possibles.

Côté quêtes, le joueur ne sera pas trop tenu par la main et nombreuses les fois où il devra trouver son chemin et comment poursuivre sa quête seul. Un aspect bien venu, qui pousse à l’exploration, aller vers des quêtes secondaires durant son cheminement, sans que cela soit à cause d’un manque de clarté d’indications du jeu.

Durée de vie
De nombreuses heures de jeu se profilent devant le joueur. Outre la quête principale, les quêtes secondaires sont nombreuses et le joueur bénéficiera en plus de l’aspect sandbox du jeu. Il pourra acheter sa maison mais pourra posséder une ville entière, participer au siège d’autres villes, pourra influencer l’économie du jeu. Autant dire que chaque joueur aura un impact sur le monde du jeu et donc sur son histoire. De quoi donc renouveler sans cesse cet univers, en permanente mutation selon les actions et tendances menées par les joueurs.

Conclusion
Si Shroud of the Avatar se voulait être l’héritier de la saga des Ultima, alors le pari est réussi. On y retrouve une expérience où chaque joueur possède sa propre histoire dans le jeu, sa propre influence, le tout sans être guidé sur une ligne droit, le tout dans un univers riche,  grand et scénaristiquement poussé, changeant de nombreux autres MMO. Cependant, en tant qu’héritier se voulant garder certains aspects à l’ancienne, il en aussi la technique. Certes, il est bien plus avancé techniquement que ses aïeuls, mais il est bien loin de ses concurrents actuels et même de certains sortis il y a quelques années. Une déception à ce niveau, car si techniquement il avait été à la hauteur de son  temps, alors il aurait été un grand MMO du moment. Ce qui risque de repousser de nombreux joueurs et donc beaucoup passant à côté ou ne s’y attardant pas.

Néanmoins, les développeurs du jeu ont revu beaucoup de choses avant sa sortie, suite au retours des joueurs durant la phase bêta. Depuis sa sortie, il  bénéficie de mises à jours régulières. On peut donc espérer de voir des correctifs améliorer l’expérience.

Les + :

  • Richesse du scénario
  • Évolutions des personnages
  • Durée de vie

Les – :

  • Graphiquement dépassé
  • Combats peu dynamiques

Note : 12/20

 

Liens externes : site officiel

 

Source du test : ervael.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *