Les Jeux de Rôle (JdR)

Dernière mise à jour le par

Prenant place dans des univers imaginaires, les JdR sont très liés à la fantasy.

Connus également sous l’abréviation JdR et appelés jeux de rôle sur table, ce type de jeux fait partie des jeux de société. Ils  nécessitent avant tout de l’imagination ; car un papier, un crayon et des dés suffisent pour y jouer.

Le principe est simple : les joueurs créent leurs personnages selon les règles du jeu, ensuite leurs aventures peuvent débuter. Une partie ressemble à un conte interactif. Un des joueurs, nommé le Maître du Jeu (MJ), décrit les événements, incarne les personnages non-joueurs (PNJ) et les monstres ; alors que les joueurs (PJ) décrivent leurs actions, peuvent parler entre eux, avec les PNJ, etc… .

Une partie n’a pas de durée déterminée ; une aventure peut s’étaler pendant plusieurs séances en fonction de sa longueur. A la fin de celle-ci, les joueurs conservent leurs personnages pour de nouvelles péripéties, les faisant évoluer au fil du temps. Selon les standards des joueurs, une bonne séance dure entre quatre et huit heures, avec des pauses bien évidemment.

On pourrait presque dire que les jeux de rôle sont nés dans les cours de récréation, quand les enfants interprètent des rôles pour s’amuser (le bon et le méchant, par exemple). Concrètement, ce type de jeux est né dans les années soixante avec les jeux de simulation de batailles militaires. Avec le Seigneur des Anneaux, Gary Gygax créa Chainmail, le premier jeu mettant en scène des créatures fantastiques. Le succès est au rendez vous ; en 1974, avec Dave Arnson, ils sortent le célèbre Donjons et Dragons. Les jeux se multiplient et le nombre de rôlistes augmente. Malheureusement, dans les années quatre-vingt dix est apparue une série de crimes dont les auteurs s’avéreront être des rôlistes. Ce genre de jeux fût décrié et diabolisé par les médias, leur donnant une mauvaise image ; ils subirent un déclin assez important, causant l’arrêt de nombreux magazines qui leur étaient consacrés. A la même période, se développent les jeux de cartes et les jeux vidéo de type RPG (Rôle Playing Game). Aujourd’hui, malgré les efforts des éditeurs pour améliorer leurs jeux, le JdR n’a pas retrouvé son attrait d’antan, surtout depuis la montée en puissance des MMORPG (Multi Massive Online Rôle Playing Game). Néanmoins, la communauté de joueurs reste suffisamment importante pour que les jeux de rôle aient encore de beaux jours devant eux.

Comme on l’a évoqué, d’autres types de jeux de rôles émanent des JdR ; voici les plus répandus :

Jeu de Rôle Grandeur Nature (GN) : dans celui-ci, tout se déroule comme dans un JdR, mais les joueurs abandonnent la table pour un cadre plus réaliste (château, campagne,…) avec costumes, et jeu théâtral.

Livre-jeu : la plus grande série de ce type de JdR s’intitule Livres dont on est le héros. Le principe est simple, l’histoire du livre est divisée en paragraphes numérotés. A la fin de chacun d’eux, le joueur a plusieurs choix d’actions possibles, qui le mènent à un autre paragraphe. Ces jeux se pratiquent également avec des dés, ce type de jeux étant en quelque sorte des JdR en solo.

Jeux vidéo : inévitables vu leur succès, ils se sont largement inspirés des JdR pour certains d’entre-eux. Les RPG allient à la fois la gestion d’un ou plusieurs personnages qui évoluent dans de grands scénarios. Avec Internet, les MMORPG se sont déployés avec des histoires moins développées, mais ils privilégient la gestion du personnage et les parties avec d’autres joueurs.

Jeux de rôle par forum (ou par écrit) : grâce à des plateformes d’hébergement gratuits de forums  sur internet, ce type de jeux s’est fortement étendu au point qu’on les trouve dans toutes sortes de forums, qu’ils soient basés sur des univers existants ou non. Dans ces jeux, les participants décrivent, dans leurs messages, ce que font, pensent ou disent leurs personnages ; les joueurs suivants postent leurs messages en tenant de compte de ce que leurs prédécesseurs ont écrit, et ainsi de suite se crée le jeu.