Hadès ou Pluton

Roi et juge suprême des Enfers, Hadès est le souverain du royaume des morts.

Frère ainé de Zeus et de Poséidon, Hadès, nommé aussi Pluton par les romains, est l’un des dieux les plus redoutés. Il est appelé aussi le Riche ou l’Invisible, par rapport à la kunée, le casque d’invisibilité qu’il reçut des cyclopes lors de la Gigantomachie. Il est le frère de Poséidon et Zeus. Lors du partage du monde, il choisit le monde souterrain des Enfers. Ses symboles sont le sceptre, la coupe, mais aussi l’épée et le casque d’invisibilité.

Hadès et Cerbère

Hadès n’est pas quelqu’un de mauvais comme Lucifer. Bien que considéré comme lugubre et sans pitié, parce qu’il règne sur le royaume des morts, il n’est ni jugé comme maléfique, ni comme injuste par les grecs. Cependant, les grecs ne prononçaient jamais son nom, de peur d’attirer la mort dans leur maison. Ils ne lui vouaient aucun culte, car Hadès régnant sur les morts, il ne s’intéresse pas aux vivants. Il dirige son royaume avec fermeté ; il ne permet à aucun mort de revenir chez les vivants, employant de terribles gardiens comme Cerbère. Aux côtés des juges des Enfers, Minos, Rhadamanthe et Eaque, il préside le Tribunal des Enfers qui décide du sort des âmes des défunts.

Compté parmi les olympiens, il ne se rend que très rarement sur l’Olympe, préférant l’obscurité des Enfers à la lumière. Il ne s’occupe guère des intrigues des autres dieux ; Hadès est peu cité dans les légendes grecques. Mais au fond, sa vie solitaire lui est très pénible à supporter. Il rompra son isolement avec Perséphone, la fille de Déméter, en l’enlevant pendant qu’elle cueillait des fleurs. Mais Déméter exigeant qu’il lui rende sa fille, il fit manger de la grenade à Perséphone pour la lier aux Enfers et donc à lui. Face à cela, Zeus décida que Perséphone passerait les six mois de la saison froide avec Hadès et les six autres avec sa mère. En tant que reine des Enfers, Perséphone régnera aux cotés d’Hadès de manière exemplaire, se montrant aussi ferme que lui.

« Le sombre Hadès s’enrichit de nos gémissements et de nos pleurs. »

Oedipe roi, 30

Références

Liens externes : Le panthéon d’Homère (BnF), Pluton enchaînant Cerbère (A.Pajou, Musée du Louvre)

 

Image : nemca-d5w3szb