Héraclès ou Hercule

Connu également sous le nom d’Hercule, Héraclès  est l’un des plus célèbres héros de la mythologie grecque.

Naissance

Héraclès est un demi-dieu, fils de Zeus et d’Alcmène. Afin de séduire Alcmène qui habitait Thèbes, Zeus prit l’apparence de son époux Amphitryon, parti en voyage et demanda à Hypnos, le dieu du sommeil, d’endormir les hommes pendant trois jours. Trompée, celle-ci ne s’aperçu pas du stratagème et quelques mois plus tard eut deux fils : Héraclès de Zeus et Iphiklès d’Amphitryon.

Héra, la femme de Zeus, fut jalouse et mit tout en oeuvre pour tuer Héraclès, l’aîné des deux enfants. Elle retarda sa naissance ; ensuite, elle mit deux serpents dans son berceau, mais l’enfant doté d’une force prodigieuse les étrangla. Son éducation fut complète, il y apprit le maniement des armes et la philosophie. Encore jeune, il se distingua de nouveau en assommant un lion dévorant les troupeaux d’Amphitryon et de Thespios avec une massue en bois d’olivier. C’est d’ailleurs auprès des cinquante filles de Thespios qu’Héraclès fit son apprentissage de l’amour et épousa Mégarée, l’une d’entre-elles.

Les années passèrent et Héraclès eut des enfants avec Mégarée. Tout se passait bien, mais Héra n’avait pas dit son dernier mot ; elle rendit fou Héraclès qui tua sa femme et ses enfants. Thespios le purifia et pour qu’il expie de sa terrible faute, il l’envoya au Temple de Delphes, chez la Pythie, l’oracle d’Apollon. Elle lui ordonna de se rendre chez son cousin Eurysthée, qui lui donnera douze travaux insurmontables à réaliser, ayant un an pour accomplir chacun d’entre eux. Une fois ceux-ci tous achevés, il serait lavé de ses fautes. Héraclès alla donc chez Eurysthée qui lui commanda les douze travaux ; chacun d’entre eux était un véritable défi, certains considérés comme irréalisables…

Les douze travaux

1. Tuer le Lion de Némée et ramener sa dépouille. Cette créature, frère du Sphynx avait la peau était si dure que rien ne pouvait la percer. Héraclès l’étrangla et fit de sa peau une armure. Après ce travail, Eurysthée sera si impressioné par Héraclès qu’il lui donnera les prochains travaux à distance.

2. Vaincre l’Hydre de Lerne, une terrible créature vivant dans des marais dotée de neuf têtes dont une immortelle. Lorsqu’on coupait une des têtes mortelles, deux autres repoussaient à sa place. Héraclès les trancha toutes, puis les brûla afin qu’elles ne repoussent plus ; il enterra la dernière tête  située au milieu, qui était immortelle, sous un rocher. Avec le sang de l’hydre il fabriqua un poison.

3. Capturer la Biche Cérynite aux cornes d’or. Héraclès traqua cet animal infatigable appartenant à Artémis sans relâche pendant un an, la suivant jusqu’en Hyperborée, où la bête fut suffisamment épuisée pour être capturée.

4. Ramener vivant le Sanglier d’Erymanthe, une bête aux proportions énormes et à la force inouïe. Héraclès le piégea pour l’enchaîner et le transporter sur ses épaules.

5. Nettoyer les écuries du roi Augias en un jour. N’ayant pas été lavées depuis des années, elles étaient dans un état indéfinissable tellement la puanteur et la crasse y régnaient. Héraclès, en plus du défi imposé par le travail, en lança un à Augias : s’il arrivait à exécuter sa tâche, il gagnerait un dixième du troupeau. Augias qui n’y croyait pas accepta. Héraclès détourna deux fleuves proches et les fit passer à travers les écuries pour les assainir.

6. Éliminer les oiseaux du lac Stymphale ayant becs, pattes et ailes de bronze. Héraclès fit un bruit considérable pour les déloger et les abattis pendant qu’ils s’enfuyaient.

7. Capturer le Taureau crétois, père du Minotaure dont le souffle était enflammé. Le roi Minos avait promis à Poséidon de lui sacrifier le premier animal sortant de l’eau et le dieu fit sortir ce magnifique taureau. Minos le garda dans son troupeau et sacrifia une autre bête, ce qui mit en rage Poséidon, qui rendit fou l’animal.

8. Enlever les juments de Diomède, nourries de chair humaine. Héraclès s’arrangea pour devenir maître des écuries puis les enleva. Poursuivi par les hommes de Diomède, il mit le troupeau à l’abri, puis s’occupa de ses poursuivants, menés par Diomède. Ne se contentant pas de les vaincre, Héraclès donna Diomède à manger au troupeau.

9. Ramener la ceinture de la reine des Amazones, Hippolyte. Héraclès la rencontra et l’a séduisit. Celle-ci allait lui donner sa ceinture, mais entre-temps, Héra déguisée en Amazone fit croire à ces dernières qu’Héraclès voulait enlever leur reine. Elles l’attaquèrent et celui-ci, croyant avoir été trahi par Hippolyte, la tua. Il prit sa ceinture puis vainquit toutes les Amazones lancées à ses trousses.

10. Voler le magnifique troupeau de Géryon. Héraclès, après avoir tué Orthros le chien à deux têtes gardant le troupeau, il dut affronter Géryon, l’être aux trois têtes, six mains et trois corps réunis à la taille. une fois victorieux, il ramena le troupeau à Eurysthée qui l’offrit en sacrifice à Héra.

11. Rapporter les pommes d’or du Jardin des Hespérides où vivait le géant Atlas ; celui-ci était chargé de porter la Terre sur ses épaules. Le géant, sachant où se trouvaient les pommes, proposa à Héraclès de les cueillir pour lui, le soulageant un moment en le remplaçant pour porter le monde. Atlas hésita car il craignait le serpent Ladon qui gardait l’arbre. Héraclès terrassa le monstre d’une seule flèche, puis remplaça le géant pour porter la Terre, le temps qu’il cueille les pommes. Atlas revint avec les pommes et proposa à Héraclès de ramener lui-même les pommes (et retrouver en même temps sa liberté). Héraclès accepta, mais il demanda à Atlas de reprendre la Terre un instant pour mettre un coussin sous ses épaules. Atlas, étant d’accord, se fit piéger : il avait à nouveau la Terre sur ses épaules et Héraclès put partir avec les pommes.

12. Ramener Cerbère, le chien gardien des Enfers. Héraclès combattu à mains nues le terrible molosse qui empêchait les vivants d’entrer aux Enfers et aux morts d’en sortir. Il finit par arriver à lui attacher les pattes et à le ramener devant Eurysthée qui se cacha dans une jarre, effrayé par l’animal. Eurysthée lui demanda de ramener ensuite Cerbère aux Enfers.

Héraclès ou Hercule et Cerbère

Omphale et Déjanire

Après ce dernier travail, Héraclès fut libre mais ses aventures n’étaient pas achevées. Il tua un prince et se retrouva esclave d’Omphale la reine de Lydie. Elle l’obligea à s’habiller en femme et de faire des tâches féminines comme la couture. De nouveau libre, il rencontra sur sa route Déjanire qu’il sauva alors qu’elle allait être abusée par un centaure. Il l’épousa quelques temps après, mais elle allait causer plus tard sa perte.

Un jour, revenant de guerre, Héraclès tomba amoureux d’une des prisonnières de la campagne, nommée Iole. Déjanire, jalouse confectionna une tunique empoisonnée. Elle l’offrit à son mari qui mourut après l’avoir revêtue. Il accéda alors au mont Olympeil devint un dieu. Contre toute attente, il se réconcilia avec Héra, allant jusqu’à l’aider par la suite. Ainsi on le retrouva par exemple  parmi les argonautes de Jason, dans leur quête de la Toison d’or.

« Il erra sur la terre et la mer immenses, et souffrit ; mais il triompha à la force de vaillance et, seul, il accomplit beaucoup de travaux audacieux, hors de pair. »

Hymne homérique

Références

Littérature : Hercule mourant (J.de Rotrou), Le journal intime d’Hercule (A.Dubois La Chartre), Les Douze Travaux d’Hercule (G.Rachet)

Peinture : Hercule et l’hydre de Lerne (G.Moreau)

Sculpture : Hercule et Lichas (Canova,Galerie d’art moderne de Rome)

BD : Héraclès, la jeunesse du héros (L.Ferry)

 

Liens externes : Contre le triple Geryon (BnF), Une autre image du héros (Musée du Louvre), Au repos (Musée du Louvre), sculpture de Mantinée (Musée du Louvre),Hydrie de Caeré à figures noires (Musée du Louvre), Déjanire enlevée par le centaure Nessus (G.Reni, Musée du Louvre), Enlèvement de Déjanire (A.de Vries, Musée du Louvre)

 

Image : Boris Vallejo