Charon

Dernière mise à jour le par

Passeur du royaume des morts, Charon est celui qui permet aux âmes de traverser le Styx.

Introduction

Fils des divinités primordiales Érèbe les Ténèbres et de Nyx la Nuit, Charon (qui se prononce « karon ») est une des divinités des Enfers.

On le surnomme souvent le passeur en rapport avec son rôle ou le rocher infernal pour son côté inflexible. II est celui qui permet aux âmes des défunts de traverser le Styx et de rejoindre le Tribunal des morts où les juges des Enfers examineront leurs âmes. Il ne laisse passer que les défunts à qui on a remis une obole durant leur rite funèbre (en la plaçant sous leur langue), l’obole servant à lui payer la traversée. Cependant il est dit que les défunts étant nombreux, Charon procède à une première sélection, en choisissant lui-même qui peut monter sur sa barque.

Comme tous les gardiens des Enfers, il ne doit pas laisser par les mortels qui voudraient traverser le Styx, mais le récit d’Énée introduit le fait que Charon accepte de conduire sur l’autre rive, ceux le payant.

Description

Charon est décrit comme un vieillard peu engageant, avec son air sombre et sinistre, au physique robuste, vêtu de vêtements sales et ayant la tête couverte par une capuche. Il est avare et inflexible dans son travail, repoussant quiconque voudrait monter sur sa barque sans payer le voyage et ignore les prières tentant d’attirer sa pitié. Il laisse ainsi les âmes rejetées errer pendant cent ans sur les rives du Styx, jusqu’à ce que l’on décide de leur sort.

Charon

Il est aussi intraitable avec les mortels qui voudraient traverser le Styx, excepté s’ils peuvent payer la traversée.

Récits

Si Charon n’a jamais laissé passer un défunt sans qu’il ne respecte le rituel, il a plusieurs fois laissé passer des mortels, ce qui lui valut une fois d’en subir les conséquences. Il s’agit de la fois où Héraclès se rendit aux Enfers pour son dernier travail consistant à ramener Cerbère le chien des Enfers. Héraclès usa de la force pour passer le Styx à l’aller, mais également au retour, Charon se retrouvant emprisonné durant un an pour l’avoir laissé passer, alors qu’il n’avait pas le rameau d’or pour payer sa traversée.

Les autres mortels ayant traversé le Styx furent Orphée qui le charma à l’aller et au retour, ainsi que Énée, qui le paya avec avec un rameau d’or de la Sybille de Cumes, ainsi que Psyché qui le paya deux fois pour se rendre au palais de Perséphone et en revenir.

Références

Littérature : La Divine Comédie (Dante), L’Énéide (Virgile), Théogonie (Hésiode)

 

Image : Donjons et Dragons (Wizards of the Coast)