Les Gashadokuro ou Odokuro

Dernière modification le 26/09/2020 par Ervael

Squelettes géants, les Gashadokuro sont des créatures populaires des légendes japonaises.

Introduction

Présents dans de nombreuses œuvres, les Gashadokuro que l’on trouve aussi sous le nom d’Odokuro, font partie des plus redoutables yokai, des esprits japonais. Ce sont des créatures populaires, dont la renommée est venue par une estampe du peintre Kuniyoshi Utagawa, qui en fit la première représentation.

Description

Les Gashadokuro sont des squelettes de taille gigantesque, pouvant atteindre les quinze mètres, au dos courbé. Ils errent à partir de minuit dans les campagnes, poursuivant les vivants qui auraient le malheur d’être encore dehors, pour les écraser, les dévorer ou leur arracher la tête. Lorsqu’ils se déplacent on entend le claquement de leurs os et de leurs dents, un bruit que les japonais traduisent en onomatopée gachi gachi. Un son qui annonce sa venue et qu’il poursuit une proie.

Ils possèdent quelques pouvoirs, comme celui de se rendre invisible pour surprendre ses victimes et on les dit indestructibles. Ils maintiennent leur existence par les sentiments négatifs desquels ils sont nés. Seul un puissant prêtre shinto pouvant en venir à bout.

Ils naissent d’os d’une centaine de cadavres, généralement de personnes mortes de famine (c’est ainsi qu’on les surnomment souvent les squelettes affamés), de colère ou de haine. L’énergie négative qui émane d’eux, reste bien après leur mort et s’accumule, jusqu’à se concentrer et amener la naissance d’un Gashadokuro.

Une autre version raconte qu’ils peuvent naître des ossements de soldats laissés à l’abandon sur les champs de bataille, sans rite funéraire. Ne pouvant trouver le repos et rongés par la colère, ils renaissent alors sous la forme d’un Gashadokuro.

Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette

Gashadokuro

Estampe de Kuniyoshi Utagawa datant de 1844, Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette ou Soma no Furudairi représente pour la première fois un Gashadokuro. L’estampe repose sur la légende de la princesse Takiyasha, une sorcière fille du seigneur de guerre Taira no Masakado, qui invoqua un Gashadokuro pour repousser l’invasion menée par Ooya no Mitsukuni.

Références

Peinture : Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette (K.Utagawa)

Cinéma : Hellboy : Le Sabre des tempêtes (M.Mignola)

Animation : Pompoko (Studio Ghibli)

Jeux de rôle : Pathfinder (Black Book)

Jeux vidéo : Castelvania (Konami), The Legend of Zelda : Ocarina of Time (Nintendo), Dark Souls III (FromSoftware), Fate/Grand Order (Type Moon), Nioh (Team Ninja)

Lien externe (en) : Skeletal giants (Yokai.com)

Image : Wikipédia