Asclépios ou Esculape

Dernière modification le 01/05/2021 par Mibetama

Détenteur d’un grand pouvoir de guérison, Asclépios est le dieu grec de la médecine.

Introduction

Fils de Coronis, la fille du roi Phégyas de Théssalie, et d’Apollon, Asclépios (Esculape chez les romains) est un dieu au destin tragique, un des rares à connaître la mort pour avoir troublé l’ordre des choses en place.

Naissance

La naissance d’Asclépios a failli ne pas se produire. Car, sa mère Coronis, étant unie à Apollon, trompa le dieu avec Ischys le fils d’Élatos, le roi des Lapithes. Donc, voyant cela, la déesse Artémis, sœur d’Apollon, outragée la tua. Alors qu’on allait mettre la dépouille de Coronis avec son fils encore au sein sur le bûcher funéraire, Apollon intervient et arrache de justesse Asclépios hors du foyer. Une autre version dit qu’Apollon approuvait la punition infligée à Coronis. Mais, pris de remords au dernier instant, il arracha Asclépios du ventre de sa mère.

Instruction

Puis, Apollon confia Asclépios au centaure Chiron qui lui apprit de nombreuses choses : incantations, filtres, drogues, chirurgie,… . Compte tenu de ses connaissances acquises, Athéna offrit à Asclépios du sang de Méduse. Celui-ci avait deux propriétés selon le côté d’où il était pris. Du côté gauche de Méduse il était un dangereux poison, du côté droit il pouvait ramener à la vie.

Ce pouvoir acquis, Asclépios se mit à soigner les hommes de divers maux, y compris ceux dits incurables ; il alla même jusqu’à ramener la vie à certaines personnes. Glaucos le fils de Minos, l’orateur Lycurgue, Hyppolyte le fils de Thésée font partie des personnages célèbres qui ont bénéficié de ses talents.

Le courroux des dieux

Cependant en faisant cela, Asclépios attira le regard des dieux, surtout celui de Hadès qui dirigeait le royaume des morts. Car, si les hommes étaient guéris de tous les maux et même ramenés du royaume des Enfers, un bouleversement de l’ordre établi serait possible. Dans une première version, Zeus intervient avant que les hommes ne deviennent potentiellement immortels comme les dieux et leur fait perdre ce privilège. Bien qu’on puisse s’attendre à cela, il ne foudroya pas Asclépios pour l’envoyer dans l’Hadès. Il en fit un dieu, et le plaça au ciel en tant que constellation du serpentaire.

Dans une seconde version, Zeus foudroya Asclépios. Mort sur le coup, celui-ci fut placé au ciel. Désireux de se venger de Zeus, qu’il ne pouvait pas attaquer directement, Apollon s’en prit aux cyclopes qui avaient créé le foudre de Zeus. Mais il fut condamné pour cela : il fut exilé un temps de l’Olympe et dut surveiller le troupeau de vaches du roi Admète de Thessalie.

Asclépios ou Esculape

Description

Ainsi, le serpent devint le symbole d’Asclépios ; le reptile enroulé sur un bâton, il allait de ville en ville avec celui-ci. C’est un dieu qui aime les hommes et qui est très apprécié car il est bienfaisant. On le représente avec un visage barbu et respirant la bonté.

Héritiers

Malgré sa disparition, il laissa des héritiers tels que Machaon et Podalirios, connus comme étant les soigneurs des grecs durant la Guerre de Troie. Sa fille Hygie devient déesse de la santé. Parmi les autres descendants, on compte les Asclépiades qui fondèrent une première confrérie de médecins, où se transmettent les connaissances d’Asclépios. La plus grande école était sur l’île de Cos où résidait Hippocrate. Descendant d’Asclépios, il était le plus grand médecin de l’Antiquité et on lui doit le célèbre serment d’Hippocrate.

Culte

Bien que présent partout, son culte est surtout développé à Épidaure, connue pour être la ville de la guérison. Le jeûne et l’abstinence y sont demandés ; le temps des soins, les dortoirs sont surveillés par des serpents non-venimeux. Durant la nuit, Asclépios rend visite aux patients, sous forme de songe pendant leur sommeil, afin de les soigner.

Références

Lien externe : Esculape (Musée du Louvre)

Image : Boutique-épées