Dernière modification le 24/05/2024.

Dieu à tête de bélier, Khnoum est un des gardiens du Nil.

Introduction

Divinité très ancienne ayant plusieurs fonctions, Khnoum est un dieu vénéré majoritairement en Haute-Égypte. Cela vient du fait qu’il est un des des gardiens de la source du Nil, qui entre en Égypte par le sud. Il est marié à Satis, la déesse des cataractes du Nil. Son nom signifie le maître de l’eau fraîche.

Description

Khnoum est le plus souvent représenté comme un homme à tête de bélier. Ainsi, le bélier qui est un symbole de virilité, est un animal sacré qui demande une attention particulière lors des rites.

Khnoum

Fonctions

Avec Satis et Anoukis, Khnoum veille sur la source du Nil. Le fleuve prenant sa source dans une grotte selon les égyptiens, il est aussi un gardien des cavernes et de la première cataracte. Ce qui lui vaut le surnom de Seigneur de la Cataracte.

Il a cependant d’autres fonctions comme celle de dieu potier. Ainsi on dit qu’il est le père des pères et mère des mères. Avec son argile il façonne dieux, hommes, animaux et leur donne la vie. Chacune de ses créations se compose de deux modelages : une image physique et une spirituelle avec le ka (leur énergie vitale qui perdure après la mort).

“Il dirigea le flot de sang vers les os.
Qu’il avait façonnés dans son atelier de ses propres mains.
Et ainsi le souffle de la vie fut mit en toute chose.”
— Hymne du temple d’Esnèh

Les enfants royaux sont aussi ses créations. Lorsque Amon sous forme humaine féconda la reine Moutemwiya, il demanda à Khnoum de fabriquer deux statuettes d’argiles. Une pour le corps du futur héritier et une pour son ka.

Culte

Khnoum est principalement vénéré à Éléphantine. Chaque année on vient de toute l’Égypte lui faire des offrandes, car il est celui qui décide des quantités de limon qu’Hâpy va libérer aux prochaines inondations.

“Il y a une ville au cœur de l’eau ; le Nil l’entoure. Elle s’appelle Éléphantine. C’est le commencement… Khnoum siège là comme un dieu, ses sandales placées sur le flot ; il tient le verrou de la porte dans sa main et ouvre les battants à son gré.”

Références

Lien externe : Restauration du temple d’Esna (Toute la culture)

Image : Wikimedia Commons