La Pythie

Oracle de Delphes, la Pythie est une des devineresses des plus réputées.

Bien que les grecs nommaient pythie toutes les devineresses, il n’y en avait qu’une seule à l’origine. Oracle de la cité de Delphes, dans le temple d’Apollon, la Pythie était choisie parmi les plus belles jeunes filles. Mais suite à un enlèvement, il fut décidé de choisir des femmes d’âge mûr. Elle devait être née légitimement et avoir grandit dans au sein du peuple, dans la simplicité. Le luxe lui était interdit et généralement on pouvait la trouver dans une maison pauvre. Elle devait également vivre dans la solitude et être vierge, n’ayant pour époux que le dieu Apollon.

Plusieurs origines sont possibles pour le nom de Pythie. Une première version dit que cela vient de Pythius, l’un des surnoms d’Apollon. Le dieu fut appelé ainsi après avoir terrassé le serpent Python, lorsqu’il vint à Delphes pour établir son oracle. Une seconde version dit que le nom de Pythie vient de l’ancien nom de Delphes qui était Pytho.

Il n’y a qu’une seule Pythie en activité, mais d’autres sont préparées pour la remplacer si cela était nécessaire. Les gens venaient la voir pour trouver des réponses à leurs questions ou avoir des prédictions sur leur avenir. Beaucoup de rois, même d’autres royaumes allaient la consulter avant de prendre des décisions. Parmi les héros célèbres, on peut citer Œdipe dont le destin qu’elle lui annonça se produisit et Héraclès qui alla la consulter pour expier ses fautes.

Avant de pouvoir la rencontrer, ils devaient sacrifier un animal pour obtenir la faveur des dieux. Ensuite il pouvaient rencontrer la Pythie, qui se préparait trois jours avant de faire ses prédictions en jeûnant, en faisant des ablutions et en mâchant des feuilles de laurier. Le jour de la prédiction, elle accomplissait son devoir dans un état second proche de la transe. Cette transe était provoquée par des vapeurs dégagées par une crevasse naturelle débouchant dans le temple. C’est à ce moment que là que la Pythie se distingue de la sibylle. Lorsqu’elle est en transe, elle parle au nom d’Apollon, elle est son intermédiaire alors que les prédictions de la sibylle viennent d’elle et non d’un dieu.

« Connais-toi toi même. »

Inscription sur le fronton du temple de la Pythie

Références

Peinture : Prêtresse de Delphes (J.Collier)

BD : Save me Pythie (E.Branst)