Pentacle

Le pentacle

Symbole le plus connu en magie et associé à la sorcellerie, le pentacle est plus qu’un simple symbole.

Introduction

De tous les symboles liés à la magie, à la sorcellerie et aux démons, le pentacle est sans doute le plus commun et connu. On le retrouve dans toutes les civilisations anciennes : égyptienne, grecque, babylonienne, chinoise, indienne ou maya. Ainsi on lui donne de nombreux autres noms, en fonction de son origine et sa signification.

Description

Pentacle

Un pentacle est une figure géométrique composée d’une étoile à cinq branches à l’intérieur d’un cercle. On le confond parfois avec le pentagramme, qui lui ne contient pas les lignes intérieures. C’est un symbole linéaire, que l’on peut tracer sans lever son pinceau, rendant ainsi sa forme puissante, sans interruption. Il est donc à la base une simple figure géométrique et c’est le contexte dans lequel il est utilisé qui lui donne ses significations et symboliques.

Histoire

Les sumériens

Le pentacle a été inventé il y a plus de 6000 ans par les sumériens, dans les régions proches de l’Euphrate. Les archéologues ont retrouvé son utilisation sur des vestiges datant de 2700 avant J-C. Ce qui en fait un des symboles les plus vieux de l’humanité.

Il est le résultat de recherches astronomiques et n’a rien à voir les engeances du mal. Il représente la course de Vénus dans le ciel. Ainsi il est un symbole de la déesse Ishtar qui est associée à Vénus et donc aussi à l’amour. De ce fait, on l’utilise par exemple en guise de signature ; il souhaite bonne chance et santé au destinataire de la lettre.

Les grecs

Héritage des sumériens, le pentacle est aussi un symbole de la déesse Aphrodite, associée elle aussi à Vénus.

Les romains

Autour de 700 avant J-C, on retrouve le pentacle en Italie. Il est un symbole du mysticisme pythagoricien, où il symbolise un homme les bras et jambes écartées. Le cercle représente la vie et l’unité, mais aussi l’ouroboros, le symbole du cycle éternel de la nature et du temps qui se répète.

Les hébreux

De 300 à 150 avant J-C on retrouve le pentacle dans la kabbale. Il est le symbole de la bague portée au petit doigt par le roi Salomon, que l’on nomme communément le Sceau de Salomon. C’est un symbole de justice, mais aussi de commandement sur les démons et les esprits.

Le Moyen Âge et la modernité

Le christianisme ainsi que la période du Moyen Âge sont celles de la chasse aux cultes, pratiques jugées païennes et impies. Ils font du pentacle un symbole associé au démon et aux sorcières. Ainsi, depuis cette époque le pentacle est un symbole de la sorcellerie, qui dans sa version moderne en a la vision portée par les romains.

La modernité

Dans les sciences occultes, chaque branche représente également un des cinq éléments. Le cercle réunit les branches pour former un tout. Le symbole est ainsi très utilisé en alchimie, mais aussi pour procéder à diverses invocations d’esprits.

La magie moderne l’utilise comme moyen de protection, pour gagner en puissance, en symbole de la wicca, pour invoquer et bannir des esprits. Il sert également à faire appel aux éléments, guérir, recevoir et canaliser les énergies. La pointe vers le haut représente l’esprit et le divin. Inversé (la pointe vers le bas), il devient alors associé au démon et au satanisme.

Pour l’utiliser, on le dessine sur une feuille de papier, sur le sol avec une craie ou de la farine. On peut aussi le tracer avec une baguette, avec l’athamé ou avec le doigt. On peut sinon le graver dans le sol, le fabriquer en bois ou en métal.

Il n’est par rare que des personnes portent un pentacle autour du cou, souvent sans être pratiquantes de la sorcellerie. Les véritables sorciers eux, le portent autour du cou mais le cachent. Dans leur convictions, il est plus qu’un accessoire décoratif, c’est objet personnel et privé, qui ne se montre qu’aux personnes les plus proches.

Références

Mangas et animes : Fullmetal Alchemist (H.Arakawa)

Image : Wikimedia Commons

Dernière modification le 30/10/2021 par Ervael