Pachacamac

Dernière mise à jour le par

Dieu majeur, Pachacamac est une divinité créatrice incas.

Présentation

Quand on évoque Pachacamac (Pacha Kamaq, Pacha-Camak ou Pacharura), on ne peut pas ne pas évoquer Viracocha. Les deux dieux entretiennent des points communs, parfois sont distincts, d’autres ne faisant qu’un. Une grande confusion règne autour d’eux, car les deux sont désignés comme des dieux créateurs.

Ce que l’on sait est que Pachacamac et Viracocha se font faces comme des miroirs. Le plus souvent, Pachacamac est associé à la côte de l’empire incas (au Pérou), alors que Viracocha est associé au soleil et aux montagnes. Dans les deux cas, les incas de chaque région désignent l’un ou l’autre comme leur créateur.

Pachacamac, dont le nom vient d’un lieu de pélérinage se situant sur la côte centrale du Pérou, ressemble beaucoup à Viracocha dans sa description. Il erre habillé comme un mendiant, punissant ceux qui l’insultent sous cette apparence. Il a créé le monde, nommant tous les animaux. Un monde qu’il a détruit à un moment pour le recréer.

Origines et création du monde

D’après l’anthropologue Antonio de la Calancha, Pachacamac est le fils du soleil, le plaçant donc comme enfant de Viracocha. A l’origine du monde, il créa un couple humain, cependant ils n’avaient pas assez de nourriture et l’homme mourut. La femme supplia l’aide du soleil, qui la baigna de ses rayons et elle donna un fils. Pachacamac en fut jaloux et tua l’enfant, le déchirant en morceaux, qu’il planta dans le sol pour créer divers plantes. A partir des dents de l’enfant, le maïs fut créé, avec ses os il créa les tiges de manioc et avec sa chair il créa divers fruits et légumes.

Le soleil de son côté récupéra le nombril et le pénis de l’enfant, pour se créer un autre fils qu’il nomma Vichama (ou Villama). Ce dernier décida de partir en voyage comme le fit son père et alors qu’il se préparait à partir, Pachacamac tua la femme qui était la mère de Vichama en quelques sorte. Pachamac donna les restes de la femme aux vautours et aux condors, puis créa un nouveau couple. Lorsque la terre commença à être repeuplée, il désigna les curacas qui seraient leurs dirigeants.

Vichama parvint pendant ce temps à rassembler les restes de sa mère et la ramena à la vie. Quand Pachacamac l’apprit, de peur des représailles, il s’enfuit vers l’océan et coula. Vichama transforma en pierre les curacas que Pachacamac avait créé, mais plus tard, il rechercha le pardon en transformant ces curacas en huacas (en pierres sacrées). Après cela, Vichama créa une nouvelle race humaine à partir de trois œufs, dont un en or qui donna naissance aux curacas (les nobles), un en argent qui créa les femmes et un en cuivre qui donna naissance au peuple.

Dans un autre récit, c’est Pachacamac qui créa ces nouveaux humains en envoyant quatre étoiles sur Terre. Deux donnèrent naissances aux hommes et femmes nobles, les deux autres donnant naissance aux hommes et femmes du peuple.

Références

BD : Tintin et le Temple du Soleil (Hergé)