Les dragons chinois

Dernière modification le 27/04/2021 par Mibetama

Cette page a été réalisée en collaboration avec la boutique en ligne Ying et Yang.

Au cœur de différents mythes, les dragons chinois, craints mais vénérés, sont  bien différents des dragons occidentaux. 

Introduction

Les dragons chinois, considérés comme des dieux vivants dans l’Empire du Milieu, jouent un rôle très important au sein de la société médiévale chinoise. A l’époque, ce sont des êtres très rares et  très vénérés  ; si bien qu’ils sont inclus dans l’astrologie chinoise parmi onze autres animaux réels, c’est de là que vient l’année du dragon.

Description

On retrouve leurs représentations dans toute l’Asie, en grande majorité en Chine. Alors, à quoi ressemblent ces dragons ? Ils ont l’apparence de gros lézards longs d’une dizaine de mètres et pèsent plusieurs centaines de kilos, avec quelques détails en plus. Tout d’abord, les dragons ont une grande gueule pourvue de grandes dents et d’une longue langue (des caractéristiques proches de serpents gigantesques).

Dragon chinois

Ensuite, leurs pattes ressemblent à des serres d’aigles dotées de redoutables griffes et tout leur corps est recouvert d’épaisses écailles. Pourtant, ces créatures souvent associées aux reptiles, ont une particularité assez étonnante : ils ont des poils. En effet, les dragons chinois ont une longue moustache, des sourcils, une crinière et des touffes de poils sur le corps.

Ils tiennent une perle ou bien la cache dans leur gorge. Cet objet puissant, symbole de bonheur, d’abondance, de sagesse et de connaissance, apporte toutes ses qualités à celui qui la possède.

Comme pour les dragons occidentaux, il existe différents types de dragons chinois, avec une classification par couleur et une classification par tâche cosmique ; elles  comportent neuf dragons aux noms et descriptions très précis.

Les différences entre les dragons

Ces dragons sont différents des dragons occidentaux. Les dragons chinois ne crachent pas de feu ; de plus, ils ne sont pas ailés dans la très grande majorité. Il y a une autre dissemblance : malgré leur naissance commune à partir d’un œuf, les dragons chinois passent par différentes formes avant d’atteindre celle d’un dragon.

En occident, ils sont vus (du moins à l’époque féodale) comme des créatures maléfiques, au même titre que les loups garous ou les trolls. Ils sont une incarnation du mal, donc, des créatures extrêmement dangereuses, au contraire des dragons chinois. Ceux-ci sont, pour la plupart, bénéfiques pour les habitants, même s’il existe de rares exceptions, tel Ao Kuang qui fut autant apprécié que craint.

Les croyances et mythes autour des dragons chinois

Les dragons chinois seraient dans leur mythologie les rois des cieux, capables de voler en s’accrochant aux nuages avec leurs pattes. D’autres sont connus en tant qu’empereurs des mers et vivent au fond des océans, certains sont présents dans des récits comme celui du bachelier Liu. Mais ce n’est pas tout, ils auraient aussi le pouvoir de contrôler la météo, c’est ainsi qu’après leurs passages, la pluie commence à tomber. C’est la raison essentielle pour laquelle ils ont une aussi grande vénération du peuple chinois, car tous les travailleurs de la terre pensaient que la météo leur serait clémente.

Un autre mythe est la relation conflictuelle que les dragons entretiennent avec les tigres. En effet, les tigres règnent sur la terre, ils sont décrits comme impulsifs, combattants et hargneux ; donc leurs personnalités est en totale opposition avec les dragons qui sont plus sages, plus réfléchis et plus intelligents. C’est l’une des célèbres composantes du yin et yang ; ce symbole est souvent représenté avec un dragon et un tigre en train de combattre, comme la terre et le ciel ou l’impulsivité et la sagesse qui s’opposent et qui s’équilibrent.

La place du dragon dans la société médiévale chinoise

Ces créatures sont adorées par le peuple, mais leur image est surtout utilisée par les empereurs. Car, ils étaient la plupart du temps considérés comme des fils de dragons, voire des réincarnations de grands dragons. Ils possédaient plusieurs objets portant cet emblème : une tunique brodée de dragons, un collier yin et yang avec des dragons et des tigres, ou encore une couronne décorée de dragons.

Ainsi, les différents empereurs utilisaient ces objets pour renforcer les croyances populaires et pour se positionner « fils de dragon ». En conclusion, ces créatures avaient une importance capitale dans l’ancienne Chine. Les dragons étaient présents dans toutes les sphères de la société, du paysan à l’empereur, en passant par les dogmes religieux.

Références

Liens externes : dans la culture chinoise (Chine Magazine), anecdotes, culture, origines, art (China Highlight)

Image : Pixabay