Les Nornes

Divinités mineures des mythes nordiques, les Nornes sont les gardiennes des destinées.

Comme les Dises (les divinités mineures), les Nornes veillent à ce que le destin des mondes d’Yggdrasil se déroule correctement. Elles sont nées en surgissant de le mer après les Ases (les dieux) dans la Volupsa.

En temps que symboles du destin, Yggdrasil est le protecteur des Nornes et elles tissent à l’intérieur la tapisserie des destins, un ouvrage où chaque fil représente une vie, qu’elle soit humaine ou d’une autre essence. Selon les Nornes, tout est est prévu à l’avance et nul ne peut aller contre son destin, ne serait-ce que par la longueur du fil, qui détermine par avance la durée de la vie de l’individu. Seules les Nornes sont autorisées à voir la tapisserie, même les Ases n’ont pas le droit de la voir, les fils de leurs destins faisant partie du tissage, au même titre que les hommes et les autres races. Elles savent également lire les inscriptions runiques, qu’elles gravent sur des bâtons.

Les trois Nornes, Urd, Verdandi et Skuld

Les trois plus connues sont Urd (ce qui est arrivé), Verdandi (ce qui est en train de se passer) et Skuld (ce qui est à venir). Elles incarnent la destinée et sont les gardiennes de la fontaine d’Urd aux racines d’Yggdrasil. Elles puisent de l’eau dans la fontaine pour arroser les racines de l’arbre, afin qu’il reste toujours en bonne santé, le serpent Nidhögg les dévorant régulièrement.

Il existe d’autres Nornes, apparaissant à la naissance d’une personne pour établir son destin. Ainsi, elles présidaient les destinées des jeunes princes de sang royal et étaient tenues responsables des bonnes et mauvaises choses qui pouvaient arriver dans la vie. Elles étaient donc considérées bienveillantes ou malfaisantes selon les cas. On trouve leur penchant dans la mythologie grecque à travers les Parques, qui sont également des tisseuses de destins.