Grand dragon rouge de l'Apocalypse

Le Grand dragon rouge de l’Apocalypse

Dernière modification le 05/07/2021 par Mibetama

Issu du christianisme, le Grand dragon rouge de l’Apocalypse est l’une des plus grandes incarnations du mal.

Introduction

Le Grand dragon rouge de l’Apocalypse apparaît dans l’Apocalypse de Saint Jean où l’on trouve aussi le récit des sceaux. On le surnomme également l’Antique Serpent. On le désigne comme une incarnation du mal en personne. Car il veut la mort d’une femme, incarnation du peuple et de son enfant, un élu destiné à rassembler les peuples et apporter la paix.

Grand dragon rouge de l'Apocalypse

Description

C’est un immense dragon doté de sept têtes couronnées d’un diadème et dix cornes. Tellement grand, sa queue peut balayer un tiers de la voûte céleste, projetant les étoiles sur terre. Avec sa gueule, il est capable de déverser des eaux tel un grand fleuve. Il est l’incarnation suprême du mal et se révèle être le diable en personne.

“Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre.”
Apocalypse de St Jean

Histoire

Le Grand dragon rouge de l’Apocalypse est le second signe qui apparaît dans le ciel pour annoncer la fin du monde. Il se manifeste lorsqu’une femme, désignée comme la femme céleste, est sur le point d’accoucher. Il veut dévorer son enfant, un garçon destiné à diriger les nations. Toutefois, l’enfant est sauvé et emmené auprès de Dieu qui envoie ses anges.

C’est l’archange Michel et ses légions qui se chargent d’affronter le monstre. Mais le dragon est bien plus fort qu’eux et repousse les anges du ciel. Afin de renverser la situation, les anges le jettent sur terre, mais ils n’en ont pas fini avec lui. Le dragon appela des bêtes infernales et se fit des admirateurs semant le chaos tout en recherchant la femme céleste.

Pour la tuer, il cracha une quantité immense d’eau afin de la noyer. Mais la terre aida cette femme en s’ouvrant pour absorber toute l’eau. Dans une autre version, elle reçoit des ailes d’aigle pour s’enfuir et trouve refuge dans un désert pour se cacher.

Les anges revinrent affronter le Grand dragon rouge et Saint Michel le tua, l’envoyant dans les profondeurs des abysses, au prix de sa vie.

Références

Peintures : Grand Dragon Rouge (W.Blake), La Femme de l’Apocalypse et le grand dragon rouge (A.Dürer)

Liens externes : La Femme de l’Apocalypse et le grand dragon rouge (Musée d’Art et d’Histoire de Genève), Les hommes adorent le Dragon rouge-feu qu’ils prennent pour le Christ (BNF)

Image : Pixabay