Troie

La semi-légendaire cité grecque où se déroula la Guerre de Troie narrée dans l’Illiade.

C’est sur la colline turque d’Hissarlik (ou Hisarlik), dans la région anciennement nommée la Troade, qu’a été reconnue connue l’emplacement de la cité de Troie par l’UNESCO, inscrivant ainsi les lieux au patrimoine mondial en 1998.

Selon la légende, Troie également nommée Ilios ou Ilion tient ses origines de Dardanos le fils de Zeus et de la pléiade Électre. Après avoir fuit le Déluge, Dardanos se réfugia en Phrygie et épousa Bartia la fille du roi Teucros. A la mort de Teucros, il devint le seul héritier et monta sur le trône.

Tros le petit-fils de Dardanos épousa par la suite la naïade Callirrhoé et c’est leur fils Ilos qui lança la construction de la cité. Le fils d’Ilos, Laomédon prit la succession et c’est sous son règne que furent bâties les hautes murailles de la cité par Apollon et Poséidon. Les deux dieux avaient été punis par Zeus pour avoir comploté comme lui. Ils se retrouvèrent au service de Laomédon, qui à la fin du chantier refusa de les payer. Apollon lança la peste sur la ville et Poséidon un monstre marin pour ravager les cultures. Afin d’apaiser la colère des dieux, Laomédon sacrifia sa fille Hésiode en l’offrant nue et parée de bijoux à un monstre marin de Poséidon. Elle fut sauvée par Héraclès qui tua le monstre après trois jours de combat, en échange des chevaux immortels que Tros avait reçu de Zeus.

Cependant l’histoire la plus connue de la cité reste celle de la Guerre de Troie. Sous le règne du fils de Lamoédon, le roi Priam. Son fils Pâris enleva Hélène la femme du grec Ménelas, la déesse Aphrodite lui ayant offert son cœur. Face à cela, tous les prétendants d’Hélène qui avaient juré de la protéger partirent pour la sauver. C’est ainsi que sous la direction du roi Agammenon, les grecs assiégèrent Troie durant des années. Ulysse finit par mettre en place un stratagème : ils quittèrent la plage en ne laissant qu’un immense cheval de bois dans lequel se trouvait de leurs soldats. Les autres restèrent dans les navires qu’ils cachèrent. Le matin les troyens découvrirent une plage vide et virent dans le cheval un signe des dieux. Ils le rentrèrent dans la cité et le soir les soldats grecs cachés dans le cheval en sortirent et ouvrirent les portes pour le reste de l’armée. Ainsi si les murailles de Troie ne tombèrent jamais, ce fut de l’intérieur qu’elle chuta.

 

Références :

Littérature : L’Illiade (Homère), Énéide (Virgile), Troie (D.Gemmel)

Peinture : La procession du cheval dans Troie (G.D.Tiepolo)

Cinéma : Troy (W.Petersen)

BD : Alix le Cheval de Troie (J.Martin), Troie (N.Jarry, A.Campanella)

 

Liens externe : site archéologique (UNESCO)