Prométhée

Fils de titan, Prométhée vola le feu aux dieux, afin de le donner aux hommes.

Il est le fils du titan Japet et a pour frère Épyméthée. Tous les deux ne se ressemblent pas, car si Prométhée (ou Prométheus) est sage et réfléchi, Épiméthée est tout le contraire. Lorsque la Titanomachie éclata, ils rejoignirent le camp des olympiens, sans toutefois renier les autres titans.

La paix revenue dans une période que l’on nomme l’Âge d’Or, on cite souvent Prométhée comme le créateur de l’humanité à partir d’argile. Son frère quant à lui aurait créé tous les animaux.

A Méconé dieux et hommes prenaient leur repas ensemble. Quand les bêtes étaient dépecées et découpées, les morceaux étaient repartis en deux plats. L’un contenait les meilleurs et l’autre les plus mauvais. Zeus choisit évidemment le plat contenant les meilleurs morceaux et laissa l’autre aux hommes. Ainsi les hommes n’étaient jamais repus, leur faim toujours présente. Ils s’affaiblissaient, certains devenaient malades et mouraient. Un jour, pour aider les hommes, Prométhée trompa Zeus en donnant la belle apparence au plat contenant les mauvais morceaux.

Irrité Zeus punit les hommes. Il les priva du feu qu’ils utilisaient pour cuire leurs viandes et d’un grain poussant abondamment sans que l’on est besoin de s’en occuper. Les hommes durent cultiver la terre et se débrouiller sans feu. Prométhée vint à nouveau les aider en dérobant le feu dans la forge d’Héphaïstos ou sur le char d’Helios le soleil. Les hommes durent cependant apprendre à maîtriser ce feu, qui avait perdu son caractère éternel, en l’entretenant pour qu’il ne s’éteigne jamais. Au fil du temps, ils finirent par apprendre à le créer.

Prométhée ou Prométheus

La colère de Zeus ne se fit pas attendre et il décida de punir les hommes par un stratagème. Avec l’aide des autres dieux, il créa Pandore, une magnifique femme dotée de toutes les qualités et d’un seul défaut : la curiosité. Il lui remit un coffret en lui disant qu’il ne devrait jamais être ouvert, puis il l’envoya en cadeau à Prométhée. Le titan refusa Pandore devinant immédiatement un piège tendu par Zeus et prévint son frère. Mais Épyméthée céda devant la beauté de Pandore et l’épousa. La curiosité de Pandore la rongeant, elle finit un jour par ouvrir le coffret. Celui-ci contenait tous les maux de l’humanité qu’elle venait de libérer sur le monde. Cependant le coffret contenait également l’espoir, la seule chose que Zeus laissa aux hommes face à ces maux. Cet événement mit alors fin à l’Âge d’Or définitivement.

Après cela, Prométhée fut capturé et enchaîné avec des liens en acier en haut d’une montagne. Chaque jour un aigle venait lui ronger le foi et il repoussait la nuit, pour recommencer le lendemain. Cela dura jusqu’à ce que Héraclès qui passait par là, tua l’aigle et le délivra. Zeus étant à la fois fier du nouvel exploit de son fils, mais ne désirant pas pour autant laisser Prométhée sans châtiment, diminua sa peine. Prométhée ne dut alors plus que porter une bague faite dans l’acier de ses chaînes et surmontée d’un morceau du rocher de la montagne.

La fin de son histoire s’acheva lorsqu’il entendit un jour le centaure Chiron hurlant de douleur après avoir été blessé par une flèche d’Héraclès. Bien qu’immortel, Chiron souffrait tellement qu’ils réclama la mort. Prométhée lui accorda en échange de son immortalité et le centaure accepta.

Références

Littérature : Prométhée (Goethe), Le Prométhée mal enchaîné (A.Gide)

BD : Prométhée et la boîte de Pandore (L.Ferry)

 

Liens externes : coupe attique (BnF), sculpture de N-S.Adam (Musée du Louvre), sarcophage (Musée du Louvre)

 

Image : Prométhée emportant le feu (J.Cossiers)