Taliesin

Barde et poète des mythes celtes et gallois, Taliesin est aussi présent dans les légendes arthuriennes.

Ce personnage est relativement complexe, car il est à la fois légendaire et historique. Les deux récits le concernant sont donc différents. Seul le Livre de Taliesin regroupe un ensemble de poèmes à son sujet, mais si on sait que certains ont été écrits par lui-même, on ne peut dire lesquels et donc quelle part lui est attribuable.

Gwion Bach

Né sous le prénom de Gwion Bach, il était enfant, le serviteur de la vieille Ceridwen. Un jour, alors que Gwion remuait le contenu d’un chaudron magique destiné à donner la sagesse à Morfan, le fils de Ceridwen, quelques gouttes éclaboussèrent sur sa main. Par réflexe il lécha sa main et acquit ainsi la sagesse. Se rendant compte de cela et sachant que Ceridwen allait être furieuse, il s’enfuit en se transformant en lapin grâce à ses nouvelles connaissances. Cependant Ceridwen se rendit compte de sa fuite et se transforma en chien pour le rattraper. Gwion se transforma alors en poisson mais Ceridwen se changea en otarie pour continuer à le traquer. Il se changea alors en oiseau et elle en épervier, jusqu’à ce que la poursuite s’acheva, quand Gwion se transforma en grain de blé et que Ceridwen changée en poule le mangea.

Taliesin

En ayant mangé Gwion, Cerdiwen tomba enceinte et bien qu’elle voulut le tuer à sa naissance, elle le mit dans un sac et le jeta à la mer. Elphin (ou Elffin) un fils de pêcheur, le trouva et le nomma Taliesin signifiant front radieux en voyant la beauté du nouveau-né. Taliesin se révéla être un barde de grand talent et apporta la fortune à Elphin, qui se vanta d’avoir un barde plus grand que celui du roi. Ce qui lui valut d’être emprisonné, le roi ordonnant à son fils Rhun de conquérir la femme d’Elphin. Mais Taliesin pouvait voir l’avenir et remplaça la femme de son maître par une servante. Rhun repartit avec un doigt de la servante, persuadé d’avoir réussi sa mission. Quand le roi présenta le doigt à Elphin, celui-ci prouva par plusieurs arguments que ce n’était pas le doigt de sa femme. Furieux, le roi le renvoya en prison.

De son côté, Taliesin informa la femme d’Elphin du moyen qu’il allait utiliser pour le délivrer son maître. Il se présenta à la cour du roi et se tenant à l’écart, il lança un sortilège sur tous les bardes qui passèrent devant lui. Quand ils se présentèrent devant le roi, ils n’étaient plus capables de parler correctement, ne pouvant que balbutier une onomatopée. Heinin, leur meneur désigna Taliesin comme responsable et le roi lui demanda de se présenter. Taliesin le fit à travers des poèmes et des chants, se disant d’origine antique et auteur de nombreux exploits. Il prédit la libération d’Elphin et une tempête. Convaincu ou persuadé des dires du barde, le roi libéra Elphin.

Plus tard, on le retrouve mentionné dans la bataille de Kaer Kolud, où il accompagna le géant Bran et fit partit des rares survivants. Il apparaît également dans certains récits comme barde d’Arthur Pendragon et l’accompagna dans l’outre-monde des fées, afin de récupérer un chaudron magique. Une aventure où sur tous les hommes la menant, seuls sept en revinrent. Il est dit parfois qu’à la mort d’Arthur, Taliesin l’accompagna avec Merlin sur Avalon.

Références

Littérature : Cycle de Pendragon, Taliesin (S.Lawhead)

Musique : The Tale of Taliesin (M.Romberg)