Le croquemitaine

Dernière modification le 05/06/2021 par Ervael

Créature pour effrayer les enfants, le croquemitaine a une origine lointaine et peut revêtir différentes formes.

Introduction

Le croquemitaine (ou croque-mitaine) est une créature ancienne, que l’on retrouve dès l’antiquité. Ce n’est qu’en 1820 qu’on lui donne ce nom venant de croquer et de mitaine, qui en ancien français, sous la forme mite veut dire chat. Ainsi le croquemitaine est un mangeur de chats, au cœur d’histoires pour effrayer les enfants, qui en sont victimes.

Origines

C’est dans la République de Platon que l’on trouve le croquemitaine mentionné pour la première fois. À cette époque, il s’agit d’une croquemitaine que l’on désigne comme une Mormo, un esprit. La première d’entre elle se nomme Gello, une voleuse d’enfants de Lesbos. On en retrouve ensuite un chez les romains à travers le brigand Cacus tué par Hercule.

Plus tard au XVème siècle, en Alsace, l’histoire de Jean de Trapp, un personnage historique s’étant nourri de chair humaine, jusqu’à être tué et découpé en morceau, donna naissance à la légende du croquemitaine Hans Trapp.

On retrouve ensuite des croquemitaines partout en Europe : L’Homme au crochet de Wallonie, Alploora en Irlande, le Bogeyman en Allemagne, Boggelman en Espagne, Babau en Provence. Leurs équivalents ou des personnages similaires sont présents sur tous les autres continents.

Description

De manière générale, le croquemitaine est décrit comme une sorte d’ogre, mais ils restent différents selon les régions. Le point commun dans tous les versions est qu’il enlève des enfants pour les dévorer et il ne s’intéresse pas du tout aux adultes.

Pour attirer les enfants, il leur offre des bonbons, des chocolats et toutes sortes de friandises. Certains vont même jusqu’à se déguiser en Père Noël. Mais le plus souvent dans les récits il fait avant tout peur. Pour cela il s’habille en soldat et s’arme d’un long sabre pour couper les langues des menteurs ou la tête des fainéants. Quelquefois on le dote d’un fouet et d’un sac de jute pour punir les enfants qui n’auraient pas été sages. Ainsi Pierre le Noir, le Père Fouettard, le Père Lustucru sont des croquemitaines.

Toutefois, aussi malveillant puisse-t’il être avec les enfants, il est aussi la menace pour les désobéissants et leur inculquer la morale. Il décourage les enfants de faire des choses dangereuses ; il les pousse à éviter des lieux dangereux où ils peuvent se blesser et ceux où se trouvent des monstres. Dans les régions aux hivers les plus froids, il dévore seulement les doigts et nez des enfants, ainsi ceux-ci les protègent du croquemitaine, mais aussi des engelures par la même occasion.

Références

Littérature : République (Platon), Chair de poule (R.L.Stile), Le croque-mitaine (S.King)

Télévision : Buffy contre les vampires (J.Whedon), Charmed (C.M.Burge), Au-delà du réel (L.Stevens), Grimm (D.Grinwalt, J.Kouf)

Animation : L’étrange Noël de monsieur Jack (T.Burton)

jeux de rôle : Pathfinder (Black Book)

Jeux vidéo : Swagman (Core Design)

Lien externe : Personnage mythique qui effraie les enfants (Daily Geek Show)