Les tengu

Dernière mise à jour le par

Des divinités mineures des mythes japonais, les tengu sont  mi-hommes mi corbeaux.

Présentation

A l’origine, les tengu viennent de Chine où ils sont appelés les tien-kou. Ce sont des divinités malfaisantes et sournoises que l’on accuse d’incendie et d’enlèvement d’enfants, ennemies du bouddhisme lorsqu’elles arrivent au Japon entre le Vème et VIIème siècle. Les tengu se retrouvent donc à la fois dans le shintoïsme et dans le bouddhisme, associés aux dieux japonais Susanoo et Saruta-hiko, ainsi qu’au légendaire Garuda dans les mythes hindous.

Au fil des siècles leur légende a changée, en faisant des êtres bons et intégrés aux yokai des mythes japonais. Désormais ils gardent les lieux sacrés et s’en prennent à ceux qui désobéissent aux lois ou dont le comportement n’est pas correct tels que les samouraïs vaniteux, les prêtres arrogants, les arrivistes, et les orgueilleux.

Capacités et pouvoirs

Ils possèdent plusieurs pouvoirs de différentes natures. Ils savent communiquer par télépathie, se téléporter et entrer dans les rêves des humains. Ils peuvent également prendre deux formes : une humaine et une de corbeau. Il sont donc représentés sous la forme de corbeaux et il existe deux sortes de tengu : les karasu tengu à tête et bec de corbeau et les konoha tengu (ou yamabushi tengu) qui ne possèdent du corbeau que les ailes, portent un masque rouge à long nez et tiennent un éventail à plume.

tengu

Présence dans la culture

Ils sont très populaires dans les traditions japonaises, à travers les arts tels que le théâtre et la littérature, ainsi que dans les fêtes religieuse comme O-Bon, la fête en l’honneur des esprits des ancêtres, où l’on trouve des masques de tengu. Ils sont également très présents dans la légende du célèbre guerrier Minamoto no Yoshitsune dont on dit qu’il se serait entrainé lorsqu’il était enfant avec Sojobo le roi des tengu. On en trouve aussi dans les peintures sur la vie de Minamoto no Yoshitsune .

Références

Littérature : Le Tour du monde en quatre-vingt jours (J.Vernes)

Peinture : œuvres de Hogen-Heiji

Musique : le masque de Chris Fehn (Slipknot)

Mangas : Gantz (H.Oku)

Jeux de rôles : Pathfinder (Black Book)

Jeux vidéo : Guild Wars Factions (NCSoft), Dead or Alive 2 (Namco), Touhou (Team Shanghai Alice), Muramasa : The Demon Blade (Vanillaware)

 

Lien externe : Les démons au long nez (Vivre le Japon)

 

Image : Flying-Fox