Tiki

Dernière modification le 09/11/2020 par Ervael

Sculpture et symbole polynésien, le Tiki est un puissant objet mystique.

Introduction

Originaire des îles Marquises, le Tiki en marquisien et Ti’i en tahitien, est un objet important dans la culture polynésienne sur le plan spirituel. Son nom signifie homme, dieu ou homme dieu.

Les premières sculptures de Tiki trouvées datent du XIIIème siècle et sont de toutes les tailles, la plus grande dépassant les deux mètres. Cependant on le trouve aussi sous formes de tatouages (où souvent on ne représente de lui qu’un membre) et de pendentifs (nommés Hei tiki signifiant couronne de tiki) faisant office de portes-bonheurs. Si dans le passé ils étaient surtout en pierre, on en trouve désormais aussi en bois, en os, en nacre, en jade ou en corail.

Description

Le Tiki est représenté comme un homme semblant pousser un cri. Il se tient dans une posture rappelant les danses de Polynésie. Il a les jambes fléchies, les bras repliés en avant ou sur le ventre. Comme la plupart des représentations tribales, sa tête aux grands yeux est disproportionnée par rapport au corps et ses attributs sexuels sont représentés, participant à sa symbolique.

Tiki

On trouve parfois uniquement sa tête de représentée et s’il est une figure principalement masculine, on trouve quelques représentations féminines.

Si on parle d’eux en tant qu’objets, ils représentent Tiki, un être mi-homme mi-dieu doté d’une grande puissance et d’un immense savoir ayant engendrés les humains.

Pouvoirs

Compte tenu de leurs pouvoirs spirituels, on trouve des Tiki généralement près des marae, des sanctuaires à l’air libre. On en place cependant aussi devant les maisons car ainsi il protège l’habitation, repousse les mauvaises énergies et les dangers. Des pouvoirs dont on peut bénéficier sur soi, dans le cas où on le porte en pendentif.

Toutefois si le Tiki est bienfaiteur, il peut être néfaste si on lui manque de respect et envers les personnes causant le mal.

Références

Liens externes : origine (Fantastic Talismans), le secret (Pointe du Monde)

Image : Wikipédia