Arachné

Personnage de la mythologie grecque, Arachné est une jeune femme transformée en araignée.

Origines

A sa naissance, Arachné était une humaine comme tous les autres, vivant en Lydie dans une famille de paysans. Devenue jeune femme, elle avait un grand talent dans l’art du tissage. La réputation de la jeune femme vint aux oreilles d’Athéna qui était également déesse du tissage. Sous l’apparence d’une vieille femme, elle alla un jour l’observer au travail et constata son talent. Cependant Arachné était très fière de ses prouesses et en était même orgueilleuse, au point de se dire meilleure qu’Athéna et ceci devant la déesse.

Le défi d’Athéna

Athéna prit cela comme une provocation, se révéla et la défia. Pour ce concours, Athéna tissa une tapisserie représentant sa confrontation avec Poséidon pour le patronage d’Athènes. De son côté, Arachné fit une représentation de Zeus dans ses diverses transformations comme le cygne ou le taureau, qu’il usa pour séduire des mortelles.

Les différentes issues

Deux versions existent sur l’issue de ce concours et dans la première, la jeune femme remporta le concours. Furieuse d’avoir perdu, Athéna déchira la réalisation de la tisseuse. Humiliée, Arachné ne supporta pas cela et décida de se pendre. Prise de remords, Athéna la sauva au dernier moment et la transforma en araignée, pour qu’elle puisse tisser indéfiniment.

Dans la seconde version, malgré la qualité du tissage d’Arachné, Athéna fut outragée de cette représentation de son père et roi des dieux, lui manquant de respect. Elle mit en pièce la tapisserie et toucha avec son fuseau le front de la jeune femme pour qu’elle réalise ce qu’elle avait tissé. Prenant conscience de son erreur, Arachné en eut honte et se pendit avec une corde. Athéna eut cependant pitié d’elle et au dernier moment, elle transforma la corde en toile. La jeune femme fut sauvée mais transformée en araignée, restant à jamais une tisseuse.

Arachné

« O folle Arachné, je te voyais déjà à moitié araignée, et triste, sur les débris de la toile que par malheur tu ouvris ! »
Dante, Chant XII du Purgatoire de la Divine Comédie

Références :

Littérature : Les Métamorphoses (Ovide), Divine Comédie (Dante)

Peinture : Arachné et Pallas (Rubens), Les Fileuses (Velasquez), Arachné (G.Doré)

Sculpture/gravure : Minerve change Arachné en araignée (Is.Bensérade)

 

Lien externe : illustrations des Métamorphoses (BNF Gallica)