Hathor

Dernière mise à jour le par

Déesse de l’Amour, de la Joie et du Rire, Hathor est l’Aphrodite égyptienne.

Présentation

Hathor est la fille de  ou (Rê) et la femme de Horus. On la nomme souvent l’œil de l’astre solaire ou plus simplement l’œil de Rê par rapport à son père et la demeure d’Horus par rapport à son époux.

Ses attributs sont nombreux. Elle est à la fois déesse de l’amour, de la joie, du rire, de la musique, de la danse, de l’ivresse, des ballets, des chansons. Maîtresse des nations étrangères, elle l’est aussi de la turquoise. A cela s’ajoute son rôle de protecteur des cités de Byblos et Pount ainsi que de la nécropole thébaine. Son sanctuaire principal est à Dendérah (ou Dendera en anglais).

Elle est aussi la nourrice de l’enfant royal ; c’est pourquoi l’une de ses représentation est un corps de femme avec une tête de vache ou une femme coiffée d’une couronne à deux cornes. Cela en fait ainsi une protectrice des femmes et de la maternité, comme la déesse Bastet. Elle ne fait d’ailleurs parfois qu’un avec elle selon les récits, époques ou régions. Il en est de même avec la déesse guerrière Sekhmet.

Hathor est la souveraine des quatre coins du ciel et maîtresse des points cardinaux. A chaque coin de ciel, se trouve un pilier la représentant sous un de ses aspects. Ainsi on voit Hathor : lionne pour l’œil de Rê, vache pour déesse de l’amour et de la renaissance, chatte pour la protectrice des foyers et nourrice royale et  cobra pour l’incarnation de la beauté et de la jeunesse.

Hathor

Culte et célébrations

Une fois par an, Hathor fête ses noces avec Horus, l’occasion de grandes festivités en Egypte. La statue à son effigie de Dendérah est préparée par les prêtres comme s’il s’agissait de la déesse en personne. Elle est ensuite conduite à Edfou et après plusieurs haltes, elle retrouve la statue de Horus ayant effectué son propre voyage.

Débute alors diverses cérémonies et festivités avec des réjouissances, de la musique et de la danse. Au bout de quatorze jours, les festivités prennent fin et la statue de la déesse retourne dans son temple.

« Habitant de l’horizon, tandis que tu (Rê) planes au ciel dans la joie, Hathor, Dame de Dendera, Oeil de Rê, Dame du Ciel, souveraine de tous les dieux, parcourt le beau chemin sans avoir d’ennemis. »

Hymne à Hathor

Références

Liens externes : La demeure d’Horus (Thotweb), L’intérieur du temple de Dendera (A.Guilleux)