Définition de la légende

Dernière modification le 05/12/2020 par Mibetama

Entre imaginaire et réel, la légende est un type de récit bien particulier ayant sa propre définition.

Introduction

Appartenant aux cultures, parfois se mêlant aux mythes, les légendes sont des récits souvent fabuleux qui traversent les siècles. Elles sont souvent très populaires  car elles inspirent les hommes par les valeurs qu’elles véhiculent et le rêve qu’elles apportent.

Définition

Une légende est un récit s’appuyant sur des faits réels ou historiques, les transformant, les déformant, leur donnant un statut merveilleux. La transformation des faits est souvent involontaire ; ceux qui les ont vécus les rendent plus grands par les émotions qu’ils ont ressenties, et parfois leur imagination y ajoute des éléments ou une narration embellie par les poètes. La transmission au fil des siècles peut également entraîner des déformations, tout en les renforçant. Une citation pouvant illustrer cela est celle dans la Roue du Temps de Robert Jordan :

« La Roue du Temps tourne, les Ères se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légende […] »

La légende est bien différente du mythe qui repose sur une croyance et dépasse le stade d’un récit étant le fondement d’une culture. Dans la légende, les faits ont souvent bien eut lieu ou reposent sur des éléments bien réels, ce qui rend difficile, pour certains récits, de connaître le vrai du faux. Toutefois, il peut arriver que certaines légendes entraînent des croyances si fortes, qu’avec le temps, elles se transforment en mythes.

Types de légendes

On trouve plusieurs types de légendes. Il y a tout d’abord celles qui mêlent l’historique et l’imaginaire, pouvant presque donner à un même personnages deux vies : une réélle et une légendaire. En exemple, on peut citer Charlemagne, que l’on connaît historiquement comme roi, mais aussi comme le roi légendaire et ses paladins qui connaissent des aventures fabuleuses.

Un second type de légende est celui qui met en scène un personnage dont l’existence réelle est incertaine, mais dont le récit comporte des éléments historiques bien précis. Ces récits se mêlent souvent aux mythes, car les liens avec les dieux et les mythologies y sont étroits. On peut citer l’exemple d’Ulysse, personnage de l’Odyssée. Il est présenté comme roi d’Ithaque, une île qui existe bien, mais qui a, dans ce poème épique, une histoire dans laquelle l’existence réélle d’Ulysse reste incertaine. On peut également citer toutes les légendes arthuriennes.

Le dernier type est celui qu’on pourrait qualifier de légende populaire ou de folklore. Ces récits tentent d’éclaircir des faits réels inexplicables par une raison d’ordre fabuleux ; cela inclut donc toutes les narrations sur les créatures les plus populaires comme les gnomes, les fées, les esprits, sur des légendes comme celle de Vlad Tepes qui donna naissance à Dracula, et dans les différents récits de sorcières.