Hermès ou Mercure

Messager des dieux grecs, Hermès est aussi le dieu des voyageurs, des voleurs et des commerçants.

Divinité de l’Olympe, Hermès (ou Mercure chez les romains) est le fils de Zeus et de Maïa, l’une des filles du géant Atlas. Il naquit dans une caverne du Mont Cyllène en Arcadie. Souvent défini comme le plus intelligent des dieux, il est rusé, trompeur et ambigu. Tout juste né, il s’échappa de son berceau pour aller chercher le troupeau d’Apollon. Sur sa route, il tua une tortue dont il fit de sa carapace un instrument : la lyre. Il composa une ode à sa naissance immédiatement. Plus tard il inventa une flûte qu’il donna à Pan et qui prit le nom de ce dieu.

Hermès ou Mercure

Arrivé au troupeau d’Apollon, il lui vola une cinquantaine de bœufs et génisses, prenant le soin d’effacer les traces de son passage en marchant à reculons. Il cacha le reste du troupeau dans sa caverne et retourna dans son berceau.

Apollon fut cependant bien décidé à retrouver celui qui lui avait dérobé une part de son troupeau. Très vite, il découvrit qu’il s’agissait d’Hermès et alla trouver sa mère qui lui montra Hermès dormant sagement dans son berceau. Maïa rejetant les accusations d’Apollon, le dieu traîna Hermès devant le roi des dieux. Hermès se défendit avec une plaidoirie dans laquelle il montra toute son adresse et sa maîtrise de la parole. Le roi des dieux ne pouvant trancher, décida de réconcilier les deux dieux : Hermès révéla où il avait caché le troupeau et donna sa lyre à Apollon qui lui donna une baguette d’or (le caducée) et le don de prophétie.

Malgré son espièglerie, Hermès est un dieu bienfaiteur. Lors de la Gigantomachie, il rendit à Zeus ses tendons, coupés par Typhon. Il sauva Arès enfermé par les géants dans un pot en bronze, Ulysse de la nymphe Calypso.

C’est ainsi qu’il devint le dieu des voyageurs, des carrefours, du commerce, des voleurs, des brigands, mais aussi de la parole. Messager des dieux, il faisait le lien entre les hommes et les Enfers avec l’Olympe. Il est souvent représenté comme une jeune homme imberbe. De ses amours, il aura une courte relation avec Aphrodite qui enfantera de lui Hermaphrodite.

Références :

Littérature : L’Iliade (Homère), L’Odyssée (Homère)

Sculpture : Mercure (Giambologna, Musée national de Bargello)

 

Liens externes : Le panthéon d’Homère (BnF), Cincinnatus (Musée du Louvre), Relief avec Orphée et Eurydice (Musée du Louvre)