Varuna

Dernière mise à jour le par

Dieu majeur védique, Varuna veille sur l’organisation du monde et est surnommé le Maître des nœuds.

Avec Mitra qui représente la bienveillance, Varuna dans la période védique de l’hindouisme, partage la souveraineté du monde. Il représente la rigidité et la force des choses, ce qui s’impose sur le monde. Pour cela il est représenté une corde à la main, qui lie et qui lui vaut le surnom de Maître des nœuds. La tortue qui symbolise la stabilité est son animal. Il réside dans les cieux et ses domaines sont la nuit et les eaux. Les étoiles sont ses yeux, lui permettant de surveiller les hommes.

Varuna

Au monde il apporta beaucoup de choses lors de sa création. Il fixa les limites du ciel et de la terre, plaça l’air au-dessus des arbres, créa le sommet des montagnes et la pluie, veillant à ce qu’elle s’écoule dans les rivières, ce qui en fait le responsable de la fertilité et de la fécondité.

Après avoir aidé à créer le monde, il continua de veiller sur lui en devenant gardien du rta, qui est une forme universelle à laquelle tout le monde fait face. Le rta est la Vérité de toute chose, la réalité et hors d’elle il n’existe rien. En somme, Varuna veille sur l’organisation du monde, les règles qui le régissent et tout ce qui le constitue et le fait fonctionner. Ainsi, il sanctionne tout acte qui mettrait à mal le bon déroulement des choses, punissant même d’autres dieux si nécessaire. Il est donc souverain en ce qui concerne la spiritualité alors que Indra possède celle de la temporalité. On le voit donc plus en tant que juge des actes fautifs que bienveillants.

C’est un dieu également thaumaturge et sorcier qui possède la maya, le pouvoir de réaliser des miracles. Cette magie est puissante au point que l’on dit que les mots humains ne suffisent pas à la décrire. Quand il l’utilise, nul ne peut dire ce qu’il va faire ou quand il va le faire car il en use avec imprévisibilité. Dans la pratique, elle repose essentiellement sur l’illusion, trompant ceux qui en sont victimes sans altérer la réalité, puisque son rôle principal est de veiller à ce qu’elle ne soit pas changée.

On peut donc dire que Varuna est à la fois un dieu bienveillant concernant le monde mais aussi mauvais quand sa colère est attirée. Il devient violent, provoque des séismes, des fléaux et nul ne peut l’arrêter tant qu’il ne se calme pas. Mais une fois calmé, il sait pardonner et redonner santé et paix au monde.