Indra

Divinité majeure, Indra est le roi des dieux hindous.

C’est dans la période védique de l’hindouisme que Indra apparaît aux côté de Mitra et Varuna comme l’un des trois dieux principaux. Dieu guerrier, il est le plus puissant d’après le Rig-Veda où il y tient un rôle majeur étant le roi des dieux. On fait souvent le rapprochement d’Indra avec Zeus, car comme lui il est également le dieu de l’orage et de la foudre. Indra est également une divinité de la fertilité, par les bienfaits qu’il apporte aux sols par la pluie. Il donne la vie, apporte la lumière, créa le bœuf et le cheval, donna le lait à la vache.

« Indra est le roi, le plus important des dieux ; tel est l’enseignement. Sa force et son énergie sont sans mesure ; il est doué de vigueur, son éclat est infini. »
Mahabharata.

Cependant au fil du temps et de l’évolution de la mythologie hindoue, Vishnou et Shiva ont pris peu à peu sa place. Il n’en reste pas moins un dieu important, qui protège l’humanité des démons et dont l’un des grands pouvoirs et de ranimer à la vie les guerriers morts dans des combats. C’est un puissant guerrier, violent, mais qui sait faire preuve de sagesse et doté d’une grande intelligence.

On le représente comme un homme athlétique à la peau rouge aux yeux bandés, doté d’une mâchoire d’or et d’une grande barbe, possédant parfois une seconde paire de bras. Il tient dans sa main droite Vajra, la foudre, la plus terrible de ses armes et dans ses autres mains, un arc, un filet et un crochet pour attraper ses ennemis. Il se déplace sur un char d’or lumineux tiré par deux chevaux bruns ou Iravat son éléphant blanc. Il est souvent accompagné des Maruts, des guerriers divins du vent gardant le soma, sa boisson favorite. Ils le soutiennent lors des combats par des chants de louanges, participant à la création des vents, de la pluie et des éclairs. Ils combattent également dans leurs armures d’or, armés de haches et d’arcs donc les flèches sont des éclairs.

Il est né à cause du démon Vritra, un immense serpent incarnant la fermeture. Il bloquait tout : l’espace entre Ciel et Terre, les rivières et les fleuves. Il semait le chaos et avait retenu dans ses quatre-vingt-dix-neuf forteresses les nuages. Dyuas le Ciel et Privhivî la Terre donnèrent naissance à Indra, qui bût aussitôt du soma pour se remplir de son pouvoir divin. Il s’empara de la foudre de son père et partit aussitôt sur son char, accompagné des Maruts combattre Vritra. Indra l’affronta dans un terrible combat où il brisa la nuque et la tête du monstre avec une massue. Il permit ainsi l’achèvement de la création du monde et de rendre la Terre habitable en libérant les pluies. Après cette victoire, Indra retourna auprès de Dyaus qu’il attrapa par la cheville et le jeta au sol, le tuant. Il devint alors le seigneur des trois mondes, soit : la terre, le ciel et les enfers.

Il affronta également le démon Namuci, mais ne parvint pas à prendre le dessus. Aussi il conclut un pacte avec le démon l’obligeant à ne pas pouvoir le tuer le jour ou la nuit, ni avec quelque chose de sec ou d’humide. Namuci mélangea au soma d’Indra de l’alcool pour le rendre ivre et l’affaiblir. Cependant la déesse Sarasvati s’en aperçut et délivra Indra de son ivresse, qui au crépuscule surpris Namuci pour le décapiter.