Les gnolls

Dernière modification le 09/04/2020 par Ervael

Race de créatures primitives et sauvages, les gnolls sont très répandus dans les jeux de rôle et vidéo.

Introduction

Créatures pourtant très connues des rôlistes, les gnolls ne sont issues d’aucun mythe mais de fictions. Leur première apparition, sous le nom de gnoles date de 1912 dans une nouvelle de Lord Dunsany. Leur description est vague, se limitant à des créatures dites poilues et astucieuses construisant des pièges.

Les gnolls de Donjons & Dragons

C’est le jeu de rôle Donjons & Dragons qui leur donneront leur aspect le plus connu. Lors de leur conception, les créateurs du jeu ne s’inspirent pas de la nouvelle précédemment citée, mais d’une datant de 1952 de Margaret St Clair. Dans leur première apparition dans le jeu, les gnolls sont définis comme le croisement entre un troll et gnome. Une illustration les présente au dos courbé, avec un long nez, de longues oreilles, des griffes, portant un casque, une armure et armé d’une hache rudimentaire.

Gnolls

Dans les éditions suivantes du jeu, les gnolls auront une tête de plus en plus similaire à celle d’une hyène et un corps verdâtre rappelant leurs origines trollesques . Par la suite, leur couleur de peau, leur taille et d’autres éléments varieront, afin de créer plusieurs types de gnolls aux différentes puissances, comme ils l’ont fait pour d’autres créatures.

gnoll

Comportement

Les gnolls vivent en communauté dans des souterrains ou dans des terres sauvages, quelque soit le climat environnant. On trouve deux versions de leurs modes de vie : soit un roi est à leur tête, soit ils vivent en petits groupes, s’unissant parfois ensemble pour mener des expéditions. Cependant ils sont lâches et leur union peut se briser aussi vite qu’elle s’est construite. Ils sont fainéants et font tout pour se simplifier la vie, comme s’installer dans des villages abandonnés pour réduire leurs efforts. Côté religion, ils vénèrent souvent un dieu unique, un immense gnoll ou une grosse créature rustre et violente.

Références

Littérature : The Discworld (T.Pratchett)

Jeux de rôle : Donjons & Dragons (Wizards of the Coast), Pathfinder (Black Book)

Jeux vidéo : Heroes of Might and Magic III et IV (Ubisoft), Warcraft III (Blizzard), Vindictus (Nexon), Everquest I et II (Sony Computer Ent.), Baldur’s Gate (BioWare)

Images : Donjons & Dragons (Wizards of the Coast), Heroes of Might and Magic Online (Ubisoft)