Le druidisme

Pratique majeure dans les sociétés celtiques, le druidisme se retrouve souvent dans les mythes et légendes.

Le druidisme est une discipline venant des peuples celtes où le druide était un personnage important, à la fois théologien, philosophe, historien, savant, juriste. Le druide est l’intermédiaire entre les hommes et les dieux, le sage, le prêtre et gardien du savoir. Il possède quelques similitudes avec le chamane pour son rôle dans la communauté, cependant le druide appartient à des sociétés moins primitives ou sauvages. Personnage respecté et important, son avis était toujours écouté par les rois.

« Personne ne parle avant le roi, mais le roi ne parle jamais avant le druide. »

On le présente souvent comme un homme à barbe blanche vêtu de lin et portant une faucille en or et un collier d’ambre. A noter que le rôle n’est pas exclusivement réservé aux hommes, car il existait des druidesses, Aifé étant l’une des plus connues.

Druide

La fonction impliquait d’accomplir différents rituels selon les phases de la lune, les changements de saison, les jours dédiés à l’un des dieux. Ainsi on pensait souvent le druide doté de pouvoirs magiques dont celui d’être immortel, pouvant se réincarner en animal. Il ne fallait plus qu’un seul pas, pour que dans les univers imaginaires les druides soient des mages et donc le druidisme un art magique à part entière.

En magie, l’aspect majeur du druidisme est véritablement l’utilisation et l’union avec l’environnement naturel. Druide signifie d’ailleurs homme du chêne en grec. Cette discipline ne se pratique pas ou mal dans des milieux confinés, des constructions. Elle n’est jamais aussi forte que pratiquée à l’air libre dans la nature, en utilisant les ressources qu’elle offre directement. Tout moyen intermédiaire vient de la nature directement. Là où un mage se fabriquera un bâton à partir d’un morceau de bois, le druide, utilisera un morceau de branche tel qu’il est sans le modifier.

On peut relier le druidisme à la magie blanche, car comme elle, il sert à soigner, protéger et communiquer avec les dieux, mais en utilisant les forces de la nature. Les druides peuvent également communiquer avec les animaux et prendre l’apparence de certains. En plus de lancer des sorts, effectuer des rituels de diverses sortes, le druide sait également créer des talismans aux propriétés diverses. La fabrication d’objets druidiques s’apparente plus à de l’artisanat que d’autres disciplines où l’on semble plus proche de la science. Pour les talismans, le druide est en quelque sorte un artisan, mais spécialisé dans la magie.

 

Références :

Littérature : La trilogie des Elfes (J-L.Fetjaine)

BD : Panoramix dans Astérix (A.Uderzo, R.Goscinny), Merlin (J-L.Istin, E.Lambert), Le Chant d’Excalibur (E.Hübsch, Arleston), Les druides (J-L.Istin, T.Jigourel, J.Lamontagne)

 

Lien externe : Les druides dans l’ancienne société celtique (J.Loicq)