Les nymphes

Dernière mise à jour le par

Esprits de la nature, les nymphes proviennent des mythologies grecques et romaines.

Les nymphes, sont souvent représentées sous la forme de belles jeunes femmes à moitié dévêtues, ont de différentes apparences, selon le milieu dans lequel elles vivent (bois, sources, grottes, montagnes). En tant que protectrices de la nature, toutes suivent la déesse Artémis (Diane chez les romains), la divinité principale de la nature. Elles apportent la fertilité et veillent sur les hommes et plusieurs furent celles s’unissant avec eux, donnant naissance à des héros. Certaines se sont également unies à des dieux. Bien que de nature similaire, on distingue plusieurs grands types de nymphes, dont voici les plus connus.

Les dryades, sont les filles de Zeus, le roi des dieux ; elles résident dans les forêts et peuplent les chênes. On les voit, le plus souvent, avec une couronne de feuilles de chêne sur la tête. Elles ne sont pas immortelles, mais vivent aussi longtemps que dure leur forêt. Tout en étant pas agressives, mais sont prêtes à utiliser leurs pouvoirs contre ceux qui menacent leur milieu, (tels que les bûcherons, par exemple). Elles ne s’attaquent pas directement à leurs ennemis, mais rendent leur forêt très effrayante afin de les dissuader d’y pénétrer. Les plus connues sont Eurydice (voir Orphée) et Dryope.

nymphe dryade

Les hamadryades sont également des nymphes des bois. Chacune d’elles est liée à un arbre, emprisonnée dans son tronc ; leur vie durant celle de l’arbre.

Les oréades, sont celles des montagnes, accompagnant souvent Artémis. Echo est la plus célèbre d’entre elles.

Les hyades sont les nymphes de la pluie, nourrices de Zeus et tutrices de Dionysos dans certaines versions.

Les néréides, sont les cinquante filles de Nérée et de Doris. Vêtues d’algues et de coquillages, elles s’amusent dans les eaux et parfois, chevauchent des tritons. Il ne faut pas les confondre avec les sirènes qui attirent les marins pour les dévorer ; les néréides aident les marins lorsqu’ils sont en péril. Les plus connues sont Amphitrite qui devint la femme de Poséidon et Thétis qui devint la femme de Pelée et la mère d’Achille.

Parmi les autres nymphes des eaux, on peut également citer les océanides, filles d’Océan et Thétys, vivant dans les fonds marins et les naïades, filles également d’Océan, qui sont celles des lacs et des rivières.

nymphe oceanide nymphe naiade

Il existe en réalité bien plus de sortes de nymphes que celles citées. Classées par type d’environnement comme les eaux. Chaque catégorie est elle-même sous-divisée en plusieurs autres catégories comme les rivières, les lacs, les océans (+ de détails).

Références

Peinture : Nymphes et satyres (W-A.Bouguereau)

 

Lien externe : Nymphe de Fontainebleau (Musée du Louvre)

 

Images : Jonathan Earl Bowser (Néréides)