Le cosmos

Une célèbre source d’énergie que l’on retrouve dans certains mythes et univers.

Quand on parle de cosmos, cosmo ou cosmo-énergie, on pense souvent à celle utilisée par les personnages de la licence Saint Seiya. A vrai dire, le choix de Kurumada, son auteur n’est pas anodin, puisque sa licence repose sur la mythologie grecque et que la notion de cosmos vient de l’antiquité grecque. Si Saint Seiya est l’oeuvre de fiction la plus connue où ce concept est utilisé, il n’est pas étrange de le retrouver ailleurs, comme source de magie.

Par cosmos les grecs désignaient l’univers dans son intégralité, la moindre particule appartenant à ce tout. Cette définition est surtout faite par Aristote qui a traité le sujet dans son traité Du ciel.

« À ce qu’assurent les doctes pythagoriciens, Calliclès, le ciel et la terre, les Dieux et les hommes sont liés entre eux par une communauté, faite d’amitié et de bon arrangement, de sagesse et d’esprit de justice, et c’est la raison pour laquelle, à cet univers, ils donnent, mon camarade, le nom de cosmos, d’arrangement, et non celui de dérangement non plus que de dérèglement. »

Gorgias, Platon

Par extension, l’univers étant né du Big Bang, chaque particule contient donc une parcelle de cette formidable énergie. Les humains en ont donc en eux, mais peu de monde est capable de saisir cette énergie, de la ressentir et l’exploiter. Ces personnes peuvent alors créer en elles un sous-univers à partir du cosmos en elles et utiliser son énergie. Elles peuvent réaliser des prouesses étant capables de briser les atomes.

Cosmos

Le pouvoir cosmique n’a aucune limite, au point de pouvoir être utilisé jusqu’à recréer le Big Bang. Seule la volonté et la constitution de celui qui l’utilise pose des limites pour atteindre et supporter une telle charge d’énergie.

Kurumada dans son oeuvre va plus loin, puisque le cosmos peut également permettre d’atteindre des sens supérieurs aux cinq premiers et à l’instinct ou l’esprit (le premier étant souvent considéré comme le sixième sens, le second propre à Saint Seiya). Ainsi contrôler son cosmos permet d’atteindre le septième sens qui est son utilisation maximale, la démonstration de sa maîtrise ultime. Par la suite, sans obtenir de puissance supplémentaire, le cosmos permet également d’atteindre le huitième sens, qui concerne l’âme. Il permet aux protagonistes d’accéder aux Enfers, alors qu’ils ne sont pas censés pour voir s’y rendre n’étant pas morts. A noter qu’il existe un neuvième sens dans cette licence, mais qui touche à la divinité.

Références :

Littérature : Du Ciel (Aristote)

Animes et mangas : Saint Seiya (M.Kurumada)

 

Image : Saint Seiya Wiki