• Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:18/02/2022
  • Post category:Dossiers
  • Post comments:16 commentaires
  • Post last modified:26/08/2022

Dans les années 80, deux grands mangas et leurs adaptations animées étaient ceux du moment : Dragon Ball et Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque en français).

Plusieurs décennies passés, les deux licences restent des références et animent encore les passions. Cependant si Dragon Ball a su effectuer son retour (bien qu’avec des hauts et des bas), il en est tout autre pour Saint Seiya.

L’historique de Saint Seiya en résumé

Anime Saint Seiya Le Sanctuaire

C’est en 1986 que débute la saga Saint Seiya par Masami Kurumada dans le Weekly Shonen Jump. Rapidement la série s’impose, surtout avec son arc du Sanctuaire, qui devient et reste encore culte aujourd’hui. Suivent les arcs d’Asgard (exclusivement en anime), puis Poséidon et Hadès (uniquement en manga à l’époque). Après dix ans d’attente, l’arc Hadès est enfin adapté en anime et la saga retrouve un nouvel élan à l’occasion. Des OAV ont également été produits, mais malheureusement ils n’ont guère marqué la licence.

Les premiers spin-offs et un nouvel élan

Les spin-off arrivent, venant étoffer le lore de la saga : Saint Seiya G, uniquement en manga, avec un scénario bien ficelé. Cependant le dessin particulier de Megumu Okada en rebuta quelques-uns. Vient ensuite en 2006, Lost Canvas, un manga de Shiori Teshirogi, qui ravit les fans. C’est une réussite à la fois dans son scénario et son dessin et son adaptation animée arrive avec une première saison.

Les premiers faux pas

Next Dimension

Cependant Masami Kurumada est arrivé avec Next Dimension peu avant Lost Canvas, Les fans sont ravis entre un Lost Canvas des plus plaisant et un nouveau chapitre de la saga par son auteur original. Mais Next Dimension revient sur la même période de la saga que Lost Canvas. Ce qui amène des débats sur le statut canon ou pas de lost Canvas. Lorsque Next Dimension rattrape Lost Canvas, la version de Kurumada ne coincide pas avec Lost Canvas qui devient définitivement un spin-off non-canon.

Une conséquence qui ne fait pas l’unanimité. Next Dimension propose un scénario souvent jugé basique, bien moins intéressant que Lost Canvas, avec des incohérences. De plus, le dessin de Kurumada n’a pas évolué en vingt ans. Le nouveau public n’est guère attiré par rapport à ce que d’autres séries offrent graphiquement. Seuls les purs et durs suivent la série par affection de l’univers, mais beaucoup sont affligés parce qu’il leur est proposé. Certains fans iront alors jusqu’à considérer Lost Canvas comme canon et pas Next Dimension.

Omega le nouvel arc

Après le manga l’anime de Lost Canvas est écarté ; malgré une première saison animée réussie, sa troisième saison est annulée. L’anime Saint Seiya Omega arrive à la place et celui-ci se veut être une suite directe à la saga originale. Omega veut moderniser la saga au prix d’éléments de base de Saint Seiya, comme les armures contenues dans des joyaux au lieu des pandora box. Les fans n’apprécient guère, tout comme le scénario avec sa réédite de la bataille du Sanctuaire. C’est un échec et il devient finalement un spin-off non-canon.

De nouveaux spin-offs

Saint Seiya Saintia Sho

Suite à Omega, de nouveaux spin-off arrivent. Saint Seiya : Saintia Shō, dessiné par Chimaki Kuori est le premier. Il s’inscrit dans la chronologie et qui ravit les fans qui voient certaines vieilles théories officialisées. Malheureusement, cette série reste assez confidentielle (peut-être victime d’une image de Saint Seiya pour filles, peu justifiée au final). Quant à son adaptation animée après une première saison, aucune annonce n’a été faite pour une seconde.

Arrive ensuite à l’occasion de l’anniversaire de la saga, l’anime Soul of Gods. On y retrouve les chevaliers d’or, ce qui ne peut que hyper les fans et beaucoup apprécieront celui-ci. Toutefois, il n’est pas exempt de défauts (comme un scénario assez basique) et surtout son aspect marketing, pour sortir de nouvelles versions divines des armures d’or en figurines.

Remakes et nouvelles versions

La saga ensuite n’a cessé de vouloir se relancer en jouant sur la nostalgie pour les anciens et attirer également un nouveau public. Elle s’appuie pour cela sur la Bataille du Sanctuaire, qui reste inégalée dans la saga et une référence dans les mangas. La recherche de sortir de nouvelles versions des figurines n’est guère cachée, celles-ci se vendant très bien, chaque remake amenant sa nouvelle série d’armures.

La Légende du Sanctuaire

Ainsi est arrivée La Légende du Sanctuaire, un OAV, qui sera très vite rejeté au vue du travail effectué sur les personnages et le scénario. Le pire reste pour beaucoup le drame de la maison du Cancer ou Deathmask, l’un voir le plus sombre des chevaliers d’or qui nous offre un passage de comédie musicale à la Disney. A cela s’ajoute la nécessité de condenser le scénario, l’arc ne pouvant tenir dans un film d’1H30. Des passages sont résumés et plus on avance dans le film, plus des pans de scénarios sont totalement zappés. Si vous voulez en voir plus, Joueur du Grenier en a fait une excellente vidéo.

Netflix et un remake prometteur

L’espoir pouvait venir d’un remake de la saga par Netflix, mais cette nouvelle série a eu mauvaise réputation avant même de débuter. Dès le trailer, le changement de sexe de Shun a soulevé toute une partie de la communauté qui l’a rejetée, une autre l’appréciant. Après deux saisons chacune de six épisodes, la suite n’est pas sortie en 2021. De plus, il n’y a pas eu d’annonce de renouvellement ou sur la réalisation en cours. Si la situation pandémique retarde bon nombre de projets, faute de nouvelles on peut se poser des questions sur l’avenir de cette nouvelle adaptation.

Un renouveau timide et une relance difficile

Une saga tournée vers son passé

Si on compare, pour faire son retour, Dragon Ball a commencé par revenir avec une version Kai, remasterisant la saga originale. Une fois ceci fait, accompagné de produits dérivés, de nouveaux arcs sont arrivés. De son côté, Saint Seiya s’embourbe dans des remakes de l’existant.

Il est pourtant assez évident qu’aucun remake n’égalera le Sanctuaire original et toute suite ou spin-off aura du mal à le faire. Dragon Ball a eu le même souci et ses nouveaux arcs sont souvent jugés moins bons que les anciens. Cependant les nouveaux parviennent tout de même à réunir les différentes générations. La saga Saint Seiya regarde trop derrière elle. Au lieu de s’appuyer sur son histoire pour avancer, elle ne sait faire que refaire ce qui est connu ou le compléter. Elle ne cherche pas l’innovation et la nouveauté, ou du moins via des nouveaux arcs et séries à grande échelles.

Des possibilités pourtant bien là

On peut voir que la nouveauté est possible avec les nouvelles séries que sont Meiôiden Dark Wing et la BD de Jérôme Alquié. Cependant si elles sont prometteuses par leur contenu, avec peut-être à la clé de la fraicheur. Pour le moment elles ne marquent pas un retour fort de la saga, comme l’est un Dragon Ball Super, compte tenu de la visibilité qui leur est donnée.

Les appuyer pour en faire de nouveaux pans majeurs de la saga y contriburait et/ou exploitant de nouvelles voies. Ce ne sont pas les possibilités qui manquent. Il suffit de regarder les créations dans les communautés de jeux de rôle par forum (ou écrit) et de fanfictions Saint Seiya. De nombreuses nouvelles factions et scénarios bien ficelés y sont imaginés. D’autant que d’un point de vue marketing, nouvelles versions de l’existants et nouveaux produits seraient possibles.

Est-ce une fainéantise des ayants droits ? Kurumada qui bloque certaines choses ? Une peur de prendre un risque ? Difficile à dire, mais il est certain que la communauté aimerait que la licence retrouve ses lettres de noblesse. On ne parlera pas des jeux vidéo car quand on voit le résultat de DBZ Fighter, on ne peut que rêver un jeu Saint Seiya comme celui-ci, dans le registre des jeux de combats. Sinon les amateurs de RPG pourront se tourner vers Awakening, le gacha mobile qui est plutôt réussi (si on aime ce type de jeu).

Espérons qu’un jour la saga trouve une solution qui contente tout le monde et nous revienne au premier plan. Mais surtout pour la communauté autour de la saga, qui garde toujours une grande affection pour Saint Seiya.

Ervael

Créateur de Dol Celeb. Grand amateur des mythes, légendes et de fantasy depuis de nombreuses années, continuant de les explorer, pour continuer à faire des découvertes et les partager.
S’abonner
Notifier de
guest
16 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Zed

Il y a une BD française qui arrive et qui a l’air chouette au regard des rares premiers visuels.

drinc

Bonjour le jeu vidéo Saint seiya awakening est très beau et très réussi

Vanessa

Très bon article qui résume,malheureusement, assez bien le ressenti des fans. Je ne connaissais pas les deux nouvelles séries graphiques, mais j’apprécie beaucoup le travail de Jérôme Alquié (surtout depuis le trailer de la saga Hades) donc je vais lui laisser une chance lorsque la BD sortira. Personnellement je pense que la meilleure chose qui pourrait arriver serais de continuer l’animé Lost Canvas au vu de son succès, mais je ne crois pas que ça se fera…

Last edited 9 mois il y a by Vanessa
Ikki

Coucou Ervael,
J’commente jamais rien mais là, ça veut le coup : super article, je me reconnais dans ton appréciation des différents arcs de Saint Seiya, au point que j’avais l’impression d’avoir écrit moi même l’article :)
Bonne continuation !

chr

Ce qu’à fait Dragon Ball, c’est reprendre les personnages principaux auquel le public s’est attaché, faire un seul remake Dragon ball z kai et enchaîné avec Dragon Ball Super supervisé même de loin par le boss. Je pense que le fait de faire tant de spin off a plus fait de mal à la série que si l’auteur avait passé la main et aurait supervisé la série. Je pense aussi qu’il fallait garder les personnages qui ont fait le succès de la série afin de garder les anciens, travaillé un scénario qui soit canon. Si j’ai été un premier fan de la première heure, j’ai du décroché parce que cela partait dans tous les sens.

Jenix78

Pourquoi ils se prennent la tête ? Lost Canvas était parfait. On sent que c’est Kurumada qui bloque ce bijou… Netflix (ou autre plateforme) peut il faire des propositions pour produire la suite ?

Jenix78

Pour Netflix, je voulais surtout dire financer le studio à l’origine de Lost Canvas pour continuer l’anime (si vraiment ce n’est qu’une question d’argent). Concernant la version Saint seiya de Netflix, j’ai trouvé ça moyen, pour le coup j’aurais préféré qu’il reprenne la version du film 3D pour mieux développer l’histoire en série.

Grifter

Superbe article mais j’aimerais nuancer les choses par rapport au paragraphe sur Next Dimension et The Lost Cavas, si chez nous TLC a une belle réputation au Japon ça reste un énorme bide, pire encore avec les ventes médiocre des DVD/BR qui ont poussé la Toei a abandonner la série, d’ailleurs contrairement au légendes urbaines, Kurumada aimait bien TLC et avait beaucoup de respect pour l’autrice, et derrière ce n’est pas sa faute à lui si ND a largement mieux marché au Japon (d’autant plus que malgré une technique archaïque, le manga devient très intéressant au fil des chapitres là ou TLC s’est noyé dans le mauvais fan service).

Ce qui je pense a grandement fait du mal à la franchise c’est sa gestion par la Toei et Bandai avec d’abord le film Tenkai réalisé avant la conclusion totale des OAV Hadès et dont la production calamiteuse aboutira à une dernière série d’OAV complètement dégueulasse et ensuite cette volonté de continuer à faire vivre la série sans chercher à retrouver l’âme de ce qui la rendait intéressante.