Les stryges

Démones antiques, les stryges dévorent les jeunes enfants humains durant l’Antiquité.

Les stryges ou striges tiennent leur nom du grec strigx, signifiant oiseau de nuit.

On les confond souvent avec les harpies ; car comme elles, les stryges sont mi-femme et mi-oiseau. La confusion est souvent faite également avec les vampires pour leur côté suceur de sang.

Stryges ou striges

Elles sont en réalité des démons femelles (ou démones) raffolant de chair humaine. La nuit, elles s’en prennent aux nouveaux-nés, qu’elles enlèvent, pour les dévorer. Des peuples comme les romains ou les saxons croyaient fortement en leur existence. La déesse romaine Carna protégeait les portes des maisons avec des incantations afin de les éloigner, et les saxons préconisaient de brûler celles trouvées en train de se nourrir de chair humaine.

Chez les arabes, on trouve son équivalent sous le nom de goule ou ghûl.

« Il existe des oiseaux voraces, à la tête énorme, aux yeux fixes, au bec aiguisé pour la rapine : leurs plumes sont blanches et leurs serres crochues. On dit qu’ils déchirent les entrailles de ceux qui ne se sont encore nourris que de lait et qu’ils aiment à s’enivrer de leur sang. On les nomme stryges à cause du cri sinistre dont ils épouvantent la nuit. »

Ovide, livre IV des Fastes.

Références

BD : le Chant des Stryges (Corbeyran et Guérineau)

 

Lien externe :  vampirisme (Inquisitor)

 

Image : Erzy