Les harpies

Issues des mythes grecs, les harpies ne cessent pas de tourmenter les hommes.

Mi-femmes mi-rapaces, les harpies sont les filles du dieu primordial Thaumas et de l’océanide Electre. Parfois, on les désigne comme les filles de Typhon. Au nombre de trois, elles se nomment : Aello (ou Nicothoé), Ocypété et Celæno. Sinistres, elles fascinent et effrayent en même temps les hommes. Selon les récits, elles vivent sur les îles Strophades ou à l’entrée des Enfers. Les chevaux immortels d’Achille, Bélios et Xanthos seraient leurs enfants conçus avec Zéphyr.

Harpie

On surnomme les harpies les chiennes de Zeus, car elles sont très difficiles à combattre, volent à très grande vitesse et leurs serres lacèrent les chairs. Elles apportent également la famine, les épidémies et la mort. Quand elles approchent, on dit que l’air s’emplit d’une odeur de putréfaction. Carnassières, elles dévorent leurs proies, surtout les jeunes enfants dont elles raffolent.

Les harpies peuvent s’acharner sur une personne durant des mois, voire des années ; tel le roi Phinée : elles dérobaient tout ce qui était posé devant lui, comme la nourriture par exemple. Lorsque les argonautes de Jason firent une halte chez lui, le roi Phinée leur demanda de l’aide. Les boréades Zetès et Calaïs les poursuivirent et en tuèrent une harpie. Zeus envoya alors un messager pour conclure un accord, afin que cela n’aboutisse pas à un carnage. Les harpies, aussi cruelles soient-elles, participaient à l’ordre divin et Zeus ne pouvait pas se permettre qu’il soit altéré.

Même les dieux sont parfois les victimes des harpies. Elles profitèrent de l’absence d’Aphrodite pour enlever les filles de Pandaréos, que la déesse élevait et les offrirent en esclavage aux Erinyes (les furies).

 

Références :

Littérature : L’Odyssée (Homère), Énéide (Virgile), Métamorphoses (Ovide)

BD : Atalante – l’Envol des Boréades (Crisse)

Jeux vidéo : Heroes of Might and Magic III (Ubisoft)