Achille

Héros de la Guerre de Troie, Achille est connu pour son talon.

Achille (ou Akhilleús) est le fruit d’une union entre Pelée, le roi de Phtigie (Thessalie), et de la néréide Thétis. Peu après sa naissance, Thétis se rendit sur les rives du Styx, le fleuve des Enfers et y plongea son fils, en le tenant par le talon. Achille bénéficia alors de la magie du fleuve et obtint un corps invulnérable.

Son éducation fut faite par le centaure Chiron, le précepteur d’un grand nombre de héros. Il lui apprit beaucoup de choses : combattre, monter à cheval, chasser, connaître la musique, apprendre la médecine. Une fois adulte, il rejoignit les armées d’Agamemnon et participa à ses campagnes. A la tête des myrmidons, il obtint de nombreuses victoires au roi athénien. Pour combattre, il est équipé d‘armes divines forgées par le dieu Héphaïstos. La plus célèbre des armes est son bouclier, pouvant encaisser tous les chocs.

Achille ou Akhilleús

Des années après, Pâris, le prince de Troie enleva Hélène, la femme de Ménélas. Agamemnon étant le frère de Ménélas, réunit tous les rois grecs et leurs héros pour aller récupérer Hélène. Il profita également de l’occasion pour essayer de conquérir Troie. Achille étant son meilleur combattant, il l’appela à ses cotés, bien qu’il ne s’entendait guère avec lui. Mais Thétis ne désirait pas que son fils participât à cette guerre, ayant vu un présage à ce sujet. Elle lui prédit que s’il participait à cette guerre, il n’en reviendrait pas mais obtiendra une gloire éternelle. S’il n’y participe pas il vivra mais ne connaîtra pas la gloire. Voulant éviter qu’il meure, elle cacha son fils à la cour du roi Lycomède. Cependant, Ulysse le retrouva, et le convainquit de l’accompagner. Bien que sa mère tenta de le retenir, Achille se rendit tout de même à Troie et son meilleur ami, Patrocle l’accompagna.

Il arriva donc à Troie et participa au siège de la cité avec ses myrmidons. Au bout de dix mois, sa relation avec Agamemnon se dégrada et les deux hommes se fâchèrent. Il quitta alors les lieux ; ce passage est appelé dans l’Iliade la Colère d’Achille. Le lendemain, la bataille reprit et Patrocle, sous la tenue d’Achille, le remplaça au combat à l’insu de tous. Il affronta en duel Hector, le héros troyen qui le tua. Apprenant la nouvelle, Achille, fou de rage, revint et défia Hector. Ces deux grands guerriers s’affrontèrent ; Achille vainquit Hector et traîna sa dépouille derrière son char sous les remparts de Troie.

Passant à travers le camp des athéniens, Priam, le roi de Troie et père d’Hector, vint voir Achille pour récupérer le corps de son fils. le héros grec fit acte de bonté, malgré la sauvagerie dont il avait fait preuve après sa victoire.

La guerre de Troie n’était pas finie pour autant, et le siège se poursuivit. Ulysse eut alors l’idée du cheval de Troie, qui permit aux grecs de pénétrer dans la cité. Dans cet ultime assaut, Pâris voulant venger Hector, tira une flèche sur Achille. La flèche, guidée par Apollon, toucha Achille au talon, son seul point vulnérable, car c’était le seul partie de son corps à ne pas avoir été baignée dans le Styx et le héros s’effondra.

Achille est resté dans les mémoires, l’un des plus grand héros de la Guerre de Troie. Des statues furent dressées à son effigie et il fut vénéré comme un demi-dieu.

Références

Littérature : L’Iliade (Homère)

Peinture : Achille tuant Hector (Rubens), La mort d’Achille (G.Hamilton), La mort d’Achille (Rubens)

Cinéma : Troie (W.Petersen)

 

Liens externes : Le bouclier (BnF), Héros et héroïnes homériques (BnF), Parmi les chefs grecs (BnF), Le mythe en vidéo ou en texte (TV5)

 

Image : Pierre Karel