La pomme

Dernière mise à jour le par

Plus qu’un simple fruit,c’est tout un mythe qui tourne autour de la pomme par plusieurs récits.

Fruit interdit et d’or

La pomme se retrouve à travers tous les âges, dans des récits qui en font un fruit mythique par la symbolique qu’il porte en lui ou parce qu’il s’agit d’une pomme exceptionnelle. Ainsi, on peut parler véritablement de mythe de la pomme.

C’est l’aspect de fruit défendu, du fruit interdit sous lequel la pomme est la plus connue. Déjà chez les grecs, on trouve cela dans les pommes du Jardin des Hespérides. Ces pommes d’or qui attirent la convoitise des Hespérides qui les volent, poussèrent la déesse Héra, propriétaire de l’arbre à le faire garder par le serpent Ladon. La présence du gardien n’empêchera pas le désir de s’emparer des fruits, ainsi Eurysthée demanda à Héraclès pour son onzième travail d’aller les cueillir.

Pomme d'or

Le fait que les pommes mythiques soient en or est souvent présent et on en trouve d’autres chez les grecs. On en retrouve dans le mythe de la chasseresse Atalante qui accepta d’épouser celui qui la battrait à la course. Sous les conseils de la déesse Aphrodite, Hippomène laissa tomber trois pommes d’or et lors de la course, Atalante s’arrêta pour les regarder attirée par elle, laissant filer la victoire.

Fruit de la tentation

Attirant la convoitise, la pomme est associée à la tentation et elle est donc souvent en lien avec Aphrodite, puisqu’elle est la déesse de l’amour, célèbre pour susciter le désir chez les hommes comme les dieux. La pomme aurait d’ailleurs été créé par Dionysos pour Aphrodite. La notion de tentation se retrouve également dans la Genèse avec Adam et Eve, puisque dans ce récit, Eve ne résiste pas à l’envie de goûter à ce fruit, qui lui était pourtant interdit. Ce qui amena la pomme à être désignée comme le fruit défendu et du pêché.

Fruit du malheur

La pomme peut apporter le malheur et la discorde, faisant qu’elle est également chez les grecs associée à la déesse Éris. Contrariée de ne pas avoir été invitée au mariage de Thétis et Pelée, elle inscrivit sur la pomme d’or jetée traditionnellement à la fin de la cérémonie « à la plus belle ». Athéna, Héra et Aphrodite se la disputèrent, obligeant Zeus à choisir un arbitre. Il demanda au troyen Pâris, qui choisit Aphrodite car elle lui promit en échange le cœur d’Hélène, la plus belle mortelle. Lorsqu’il enleva Hélène, Pâris provoqua la Guerre de Troie, la pomme d’Éris étant le fruit ayant semé la discorde.

Fruit d’immortalité

Si la pomme reste un fruit interdit ou réservé à un nombre limité de personne, il n’a pas toujours des effets négatifs. Chez les dieux nordiques, dans le palais de Sessrumnir de Freyja, on trouve un jardin dans lequel pousse des pommes d’or, gardées par Idunn. Connue également sous le nom de pommes d’immortalité, de jouvence ou pommes d’éternelle jeunesse, elles permettent aux dieux d’être immortels, mais peuvent guérir de la stérilité. On retrouve ce lien de la pomme à la fécondité chez les celtes, qui décoraient leurs chambres avec des fleurs de pommier, car elles étaient signes de fertilité.

On note d’ailleurs un point commun dans les pommes de Freyja avec celles des récits précédents. Étant rares, ces pommes exceptionnelles se trouvent toujours dans un endroit à l’écart du monde, loin de tout : Jardin des Hespérides aux confins du monde à l’extrême occident, Jardin d’Eden, palais de Freyja au cœur de Vanaheim.

Dans les légendes arthuriennes, l’île d’Avalon elle est aussi à l’écart du monde, est nommée l’île aux pommes. Ce qui participe à la symbolique de l’île, les pommes étant dans ces récits associées à la création, à la mort et à la renaissance. Des notions en lien avec la vie dans ses différents stades, comme le sont celles de Freyja.

Références

Liens externes : traditions : mythes et réalité (Asso Les Mordus de la pomme) , histoire (Coin des curieux), expression (L’Internaute), symbole (P.Nolin)

 

Image : Pinterest