Lancelot du Lac

Dernière modification le 04/05/2020 par Ervael

Chevalier de la Table Ronde, Lancelot du Lac est un personnage emblématique des mythes arthuriens.

Introduction

Faisant partie des personnages les plus connus et des plus importants des mythes arthuriens, Lancelot est souvent désigné par ses exploits et son esprit comme le meilleur chevalier du monde. C’est un modèle de chevalier au sein des mythes arthuriens et de la Table Ronde, que l’on a découvert à travers les écrits de Chrétiens de Troyes et d’Ulrich von Zatzikhoven. Sa popularité a fait qu’on le retrouve dans de nombreuses œuvres.

Naissance

C’est en petite Bretagne non loin de la forêt de Brocéliande qu’est né Lancelot, fils du roi Ban de Bénoïc et de sa femme Elaine (ou Hélène). A sa naissance il se nommait Galaad et reçut un autre nom par la suite. Sa lignée remonte jusqu’à Joseph d’Arimathie, celui qui recueillit le sang du Christ dans le Graal, faisant de lui le dernier descendant.

La Dame du Lac

Le château de Ban bien qu’entouré de marais, le rendant très difficile d’accès, fut un jour il fut attaqué par Claudias des terres désertes. Ban décida de partir, laissant la protection du château à Aleaume, un proche et fuit dans la forêt avec Elaine pour la protéger avec leur enfant. Ils fuirent sans s’arrêter jusqu’au bord d’un lac et Ban monta sur un tertre pour voir son château une dernière fois et se rendit compte que Aleaume l’avait trahit voyant le château incendié. Sous le choc il s’effondra de chagrin et Elaine accourut, laissant un instant leur enfant au bord du lac. C’est à cet instant que Viviane la Dame du Lac apparut du lac et enleva l’enfant à sa mère, qui après cela partit finir ses jours dans un monastère.

Viviane emmena l’enfant au fond du lac et elle le rebaptisa Lancelot du Lac. Elle l’éleva comme son propre enfant, dans le but d’en faire le chevalier parfait. Ainsi si elle lui enseigna l’art du combat, mais aussi la chasse, la musique, les valeurs que sont la noblesse d’esprit et la courtoisie. Elle ne lui révéla rien de ses origines et ce n’est que des années plus tard que Lancelot les découvrit.

Chevalier de la Table Ronde

Lorsqu’il eut dix-huit ans, il fut temps pour Lancelot de quitter Viviane pour devenir chevalier. Avant de partir, elle lui remit des armes en argent et un anneau pouvant rendre visible les enchantements. Lancelot s’en alla et au cours de son voyage il fut blessé et retrouvé selon certaines versions par la reine Guenièvre, tombant amoureux d’elle immédiatement, ce qui se révéla par la suite réciproque.

Ramené à la cour du roi Arthur, il dut encore prouver sa valeur pour devenir chevalier et participa à un tournoi durant lequel il demanda à Guenièvre pour être son champion. Il le remporta avec brio et devint Chevalier de la Table Ronde. Sa tunique blanche et ses armes étincelantes feront qu’on le surnomma le blanc chevalier. Certains récits disent qu’il le devint avec l’aide de Gauvain le neveu d’Arthur et que c’est lors de son adoubement qu’il tomba amoureux de Guenièvre.

Adoubement de Lancelot

La Douloureuse Garde

Juste à la fin de sa cérémonie d’adoubement, une jeune fille envoyée par Viviane se présenta à Lancelot pour lui demander de se rendre au Château de la Douloureuse Garde. Celui-ci était victime d’un maléfice, jeté selon certains récits par Morgane. Afin de l’aider dans sa quête, la jeune fille lui remet de la part de Viviane un écu blanc à bordures rouges, lui décuplant sa force.

Blason de Lancelot du Lac

Lancelot se mit alors en route pour la Douloureuse Garde où il dût affronter les vingt chevaliers du château. Après les avoir battu, il délivra les prisonniers et renomma le château la Joyeuse Garde.

La tombe du chevalier

Sur le chemin du retour, il s’arrêta devant la tombe d’un chevalier sur laquelle était gravée quelques mots :

« Ici reposera Lancelot du Lac, fils du roi Ban de Benoïc et vainqueur de la Douloureuse Garde. »

Lancelot y découvrit dans ce présage ainsi ses origines et reprit sa route, pressé de retrouver Guenièvre. A son retour il fut fêté en héros, après avoir réalisé cette prouesse et reçut la reconnaissance d’Arthur, qui en fit le second chevalier désigné pour la Quête du Graal.

La Quête du Graal et Galaad

Si Lancelot avait toutes les qualités, en plus de son sang, pour ramener le Graal, il n’y parvint jamais. Bien qu’il l’aurait trouvé à deux reprises, il ne put jamais s’en emparer car son cœur n’était pas assez pur à cause de ses sentiments envers Guenièvre.

Lancelot du Lac

La tâche reviendrait plus tard à son fils Galaad, un personnage introduit au XIIème siècle. Il aurait été conçu un soir où Lancelot se fit piéger par une servante d’Elaine (à ne pas confondre avec sa mère), la fille du Roi Pêcheur. Elle fit boire à Lancelot un philtre d’amour, lui faisant croire que Elaine était Guenièvre.

Le Val sans retour

Connu également sous les nom de Val périlleux ou Val des faux-amants, le Val sans retour était un lieu situé au cœur de la forêt de Brocéliande, une fois de plus maudit par Morgane. Suite à déception amoureuse avec le chevalier Guyomard, qui avait des vues sur Guenièvre, elle créa ce lieu dans lequel pendant dix-sept ans, tous les chevaliers infidèles se retrouvaient piégés. Si Morgane pensait pouvoir y piéger Lancelot, il déjoua le Val sans retour grâce à l’anneau que lui avait confié Viviane et du fait que son amour était resté fidèle à Guenièvre. Il délivra ainsi par la même occasion les deux cents cinquante trois chevaliers qui y étaient piégés.

Méléagant

L’enlèvement de Guenièvre

Alors qu’il était parti mener une autre mission, Méléagant, le fils du roi Baudégamu de Borre, se présenta à Camelot pour lancer un défi à Arthur et ses chevaliers. Il prétendit détenir prisonnier plusieurs chevaliers d’Arthur et s’il perdait contre l’un d’eux, il les délivrerait. Dans le cas contraire, il enlèverait Guenièvre.

Seul Keu osa relever le défi, mais il perdit contre Méléagant, qui enleva Guenièvre comme il l’avait annoncé. Seulement Lancelot revint à ce moment-là et entreprit immédiatement d’arrêter Méléagant. Il parvint à le toucher à l’épaule, mais celui qui devint son plus grand rival, blessa son cheval et s’enfuit.

La Charrette de la honte

Prêt à tout pour délivrer Guenièvre, Lancelot le poursuivit à pied. Sur sa route, il rencontra un nain sur une charrette. Le nain lui proposa de le conduire jusqu’à Méléagant, au château de Baudégamu, mais pour cela Lancelot devait monter sur la charrette. Bien que se déplacer de telle manière était déshonorante pour un chevalier, Lancelot mis de côté son honneur et monta dessus. C’est ainsi que sous les rires et moqueries des gens qu’il croisa, il poursuivit sa route vers le château de Méléagant.

« Le Chevalier, à pied et sans lance,
S’avance vers la charrette
Et voit sur les limons un nain
Qui, en bon charretier, tenait
Dans sa main une longue baguette.
Et le Chevalier dit au nain:
Nain, fait-il, pour Dieu, dis-moi tout de suite
Si tu as vu par ici
Passer ma dame la reine.
Le nain perfide et de vile extraction
Ne voulut point lui en conter des nouvelles,
Mais se contenta de dire : Si tu veux monter
Sur la charrette que je conduis,
D’ici demain tu pourras savoir
Ce qu’est devenue la reine.
Sur ce, il a maintenu sa marche en avant
Sans attendre l’autre l’espace d’un instant.
Le temps seulement de deux pas
Le Chevalier hésite à y monter.
Quel malheur qu’il ait hésité, qu’il eût honte de monter,
Et qu’il ne sautât sans tarder dans la charrette !
Cela lui causera des souffrances bien pénibles ! »

Lancelot ou le Chevalier de la Charrette (C.de Troyes)

Le Pont de l’Épée

Après plusieurs jours de voyage, il arriva enfin à destination. Cependant pour entrer dans le château, il fallait passer l’épreuve du Pont de l’Épée. Elle constituait à traverser un courant d’eau noire et glacée par l’unique voie qui était une immense épée extrêmement tranchante posée entre les deux rives. De plus, la rive opposée était gardée par deux lions.

Lancelot se recouvrit le corps de poix afin de pouvoir marcher sur l’épée sans glisser et malgré plusieurs coupures, il atteint l’autre rive. Les deux lions disparurent quand il posa le pied sur l’autre rive.

Lancelot fut reçut par Baudégamu, qui le félicita pour son exploit et accepta de ce fait de délivrer les prisonniers. Cependant Méléagant refusa et défia Lancelot. Le lendemain les deux hommes s’affrontèrent et Lancelot remporta le duel. Baudégamu mit fin au combat et Lancelot rentra avec Guenièvre à Camelot.

Infidélité et trahison

Lancelot revint une fois de plus en héros pour avoir sauvé Guenièvre, mais Arthur commença à avoir des soupçons sur les relations entre sa reine et son chevalier. Un soir il parvint à les surprendre et ordonna que l’on arrête Lancelot. Cependant le chevalier s’enfuit, laissant Guenièvre, qui fut condamnée au bûcher comme le dictait la loi. La reine accepta sa condamnation et se plia à la loi, bien que beaucoup doutaient du bien fondé de cette sanction, car Guenièvre était une reine très appréciée.

Au moment de l’exécution, elle se dirigea d’elle-même vers le bûcher, mais Lancelot revint pour la sauver, allant jusqu’à affronter ses anciens camarades, tuant Agravain puis Gareth. Lorsque Lancelot affronta Gauvain, Arthur intervint et voulut fin au combat, ne voulant pas voir plus de sang de chevalier couler et ces deux amis s’entretuer. Mais Gauvain refusa et le combat se poursuivit, Lancelot le tuant.

Lancelot demanda à Arthur de laisser Guenièvre en vie et en échange il irait vivre en ermite dans son pays natal. Arthur accepta et Guenièvre fut épargnée. Lancelot s’exila de Camelot comme il l’avait promis. Durant son exil, il rencontra Galaad, alors que ce dernier voyageait sur la nef merveilleuse, le conduisant jusqu’au Graal, le fils accomplissant ce que le père n’avait pu réaliser.

Références

Littérature : Lancelot ou le Chevalier à la Charrette (C.de Troyes), Mystères d’Avalon (M.Z.Bradley)

BD : Lancelot (J-L.Istin, O.Peru, Alexe, J.Lamontagne, O.Heban)

Animés et mangas : Fate/Zero (Type Moon)

Cinéma : Excalibur (J.Boorman), Lancelot du Lac (R.Bresson), Lancelot, le premier chevalier (J.Zucker), Le Cycle du Graal (J.Markale), Sacré Graal (Monty Python)

Télévision : Kaamelott (A.Astier), Merlin (J.Jones)

Jeux de cartes : valet de trèfle

Lien externe : Le meilleur chevalier du monde (BnF)

Images : image 1, image 2, image 3 (Wikipédia)