L’Otogi-zōshi

Recueil de contes japonais, l’Otogi-zōshi est un œuvre de référence du Japon.

Regroupant plus de trois cents textes écrits durant la période Muromachi (du XVème au XVIème environ), l’Otogi-zōshi est un recueil de différents récits, dont les auteurs sont inconnus et le style (en prose courtes), est une référence de l’écriture japonaise médiévale. Otogi-zōshi vient de otogi signifiant conte, le mot complet signifiant conte de compagnon.

Les contes contenus dans l’Otogi-zōshi sont nommés les otogizōshi. La plupart des histoires sont simples, avec peu de descriptions et de détails, mais quelques unes sont plus poétiques. On en trouve de différents types, sur l’aristocratie (Le Dit du Genji, Le Dit des Heike et Le Taiheiki), sur la religion, sur des guerriers (Le Dit des Soga et Le Dit de Yoshitsune), sur des contrées étrangères (Konjaku monogatari shū) et des nouvelles versions de récits traditionnels (Issun-bōshi). Ainsi les récits que l’on trouve dedans peuvent autant parler de choses du quotidien, comme de spiritualité ou d’aventures, parfois merveilleuses.