Les homonculus

Dernière modification le 09/11/2020 par Ervael

Êtres humains artificiels, les homonculus sont créés par l’alchimie.

Introduction

Le terme d’homonculus (ou homoncule) se retrouve dans de nombreux récits et domaines scientifiques. Parmi eux se trouve l’alchimie, qui a longtemps cherché à créer un être de toute pièce, par le mélange d’humains et d’animaux.

Origines

L’alchimiste égyptien Zosime de Panopolis est le premier à évoquer ce sujet et le médecin suisse Paracelse fut le premier à écrire dessus. Il en donnera ainsi une première définition : est homonculus tout être vivant conçu en dehors du corps de la femme.

Homonculus

L’alchimiste va plus loin, puisqu’il donne dans ses écrits un processus de fabrication, qu’il dit connu des faunes, nymphes et géants. Dans ce processus, l’homonculus est créé à partir de liqueur spermatique d’homme, qu’on laisse prendre forme humaine. On la nourrit ensuite de sang humain, tout en la conservant à une température proche de celle du ventre d’une femme. Ainsi en résulte un être vivant d’apparence humaine, mais de taille réduite. Le médecin juif Amatus Lusitanus, prétendit à la Renaissance avoir vu un tel être, créé par Julius Camillus.

Autres procédés

Cependant, il est fort probable que dans les faits, la création d’homonculus fut recherchée à travers des procédés, matériaux et substances plus chimiques. Une autre piste existe à celle-ci, où les homonculus sont parfois définis comme des êtres élémentaires et donc liés aux énergies et aux éléments. Paracelse l’évoque d’ailleurs quand il parle des nymphes et aux êtres mystiques liés aux éléments. Cependant, il s’agit plus d une vision venant de l’occultisme que de l’alchimie.

Description

Dans tous les cas de conceptions, les homonculus sont donc des êtres artificiels, créés de toute pièces et parfois dotés de capacités particulières, le processus permettant de leur en doter. La plupart du temps, ils sont conçus pour être des outils et leur conscience n’est pas développée par leurs créateurs. Leur instruction se limite au rôle qu’ils vont devoir jouer, même s’ils peuvent être éduquées comme tout le monde.

Leur fonction n’est que temporaire, l’homonculus se développe plus vite que les humains, mais a une espérance de vie très courte. L’apparence des homonculus est très variable selon les univers, cependant ils ont généralement tous un physique particulier, atypique, faisant qu’ils ont un quelque chose sortant de l’ordinaire. Parfois ils sont asexués, la reproduction n’étant dans leur rôle.

Différentes versions

Dans les univers de fiction, on trouve plusieurs versions des homonculus. Dans l’une d’elle, la magie est utilisée lors de sa conception et ainsi se sont des êtres dotés de grandes capacités magiques, dont une grande réserve d’énergie magique. Le défaut de ce processus est que le prix à payer est une constitution fragile de l’homonculus. Un autre processus permet cependant de concevoir des homonculus dit de combats, aux caractéristiques physiques élevées.

une autre version des homonculus est celle où ils sont le fruit d’une expérience ratée. En voulant créer la vie, l’alchimiste a crée des êtres redoutables, parfois immortels. On ne peut les vaincre facilement, mais seulement d’une manière liée au processus qui les a créé.

Références

Littérature : Faust (Goethe)

Mangas et animes : Fullmetal Alchemist (H.Yamamoto), Fate/ Series (Type Moon)

Jeux vidéo : Shadow of Memories (Konami)

Image : Wikipédia