Le mauvais œil

Dernière modification le 31/03/2021 par Ervael

Faisant partie des sorts, le mauvais œil est une malédiction jetée sur une personne.

Introduction

Plus souvent reliés à la magie noire et certaines pratiques jugées obscures comme le vaudou, le mauvais œil est un type bien particulier de sort, souvent aux effets psychologiques que l’on peut relier aux malédictions.

Origines

Si l’on nomme ce type de maléfice mauvais œil, cela vient de la croyance que l’œil ne possède pas uniquement la capacité de nous montrer l’extérieur, mais aussi de pouvoir projeter des forces intérieures vers l’extérieur.

C’est la raison pour laquelle le pouvoir de l’œil est mentionné dans de nombreuses cultures très anciennes, comme les scythes et les illyriens. Ces derniers avaient dans leurs croyances celle que les femmes pouvaient tuer d’un simple regard. La notion de regard se retrouve également plus tard avec la démone perse Agash, incarnant le mauvais œil, le géant Balor chez les celtes dont l’œil était une arme. On peut citer également la terrible gorgone grecque Méduse qui peut pétrifier d’un simple regard ou le basilic.

Description

Bien que le nom de mauvais œil vienne de cette croyance au pouvoir du regard, en ce qui le concerne particulièrement il s’agit plus d’un mauvais sort. Toutefois il ne se jette pas comme les autres sorts. Pour le lancer, on utilise des objets, qui servent également pour des rituels, variant selon les époques et les cultures. Cependant il n’y a pas besoin de rituel à proprement parler pour lancer le mauvais œil.

Le plus souvent durant l’antiquité, on utilisait des tablettes magiques, sur lesquelles la malédiction était inscrite et on les déposait en secret chez la personne ciblée. Parfois les tablettes sont remplacées par un simple morceau de papier, que l’on peut lire sur place.

Chez le celtes, il y avait parfois des femmes-sortilèges qui étaient chargées et généreusement payées pour lire et lancer ce type de sorts. Dans les tribus germaniques et nordiques, c’était sur des plaques en os qu’étaient inscrites les malédictions en alphabet runique.

Protection

Pour se prémunir du mauvais œil, on utilise différents objets ou matériaux : perles, tissus rouges, colliers de corail et différents symboles comme le croissant de lune, la corne, le pentacle. D’autres solutions consistent à protéger les lieux avec un symbole. C’est le cas en Égypte, où un œil d’Horus était placé à l’entrée des maisons. Particulièrement en Italie, on levait l’index et le petit doigt, un geste que l’on retrouve sous le nom de cornes du diable, très utilisé dans le métal. De plus ce geste servait durant l’antiquité grecque à rappeler un adultère.

Une autre solution est de neutraliser tout simplement celui qui en est à l’origine. Sans aller jusqu’à le tuer, au Moyen Âge on éraflait au couteau au niveau des sourcils les fronts des sorcières.

Références

Lien externe : Comment l’enlever (Cosmopolitan)