Issun-bōshi

Issun-bōshi

Dernière modification le 25/06/2021 par Ervael

Garçon de très petite taille, Issun-bōshi est le héros d’un conte japonais.

Introduction

Issun-bōshi est l’équivalent japonais des personnages occidentaux comme Tom Pouce ou le Petit Poucet. Comme eux, il appartient à un conte populaire provenant de l’Otogi-zōshi.

Histoire

Naissance du garçon pouce

C’est dans la province de Tsu (entourant Osaka) que débute l’histoire d’Issun-bōshi. Ses parents vivaient à la campagne et se faisaient âgés, n’ayant toujours pas d’enfant à leur grand désespoir. Un jour, il décident de se rendre au Sumiyoshi-taisha, un sanctuaire de la région et demandent aux dieux de leur accorder leur souhait, peu importe la taille de leur enfant.

Les dieux prirent le couple en pitié et quelques mois plus tard, la femme donna naissance à un enfant. Cependant l’enfant était particulier ne mesurant que quelques centimètres. Comme il ne grandissait pas, le couple le nomma Issun-bōshi, signifiant garçon d’un pouce. Malgré sa différence, ils l’élevèrent tendrement et il devint un garçon brillant et respectable.

L’oni de la capitale

Issun-bōshi

Issun-bōshi décida de devenir samouraï et de partir à Kyoto, la capitale, pour tenter sa chance. Ses parents furent inquiets mais lui firent confiance et l’aident dans ses préparatifs. C’est ainsi qu’il partit de son village, utilisant un bol comme bateau et des baguettes comme rames. En tant que prétendant samouraï, il prit comme lame une aiguille à coudre, qu’il glissa dans un brin de paille en guise de fourreau. Une autre version raconte que ses parents le prennent pour un monstre et veulent le chasser, aussi il décide de fuir.

A la capitale, il se présenta devant la maison d’un seigneur, pour entrer à son service même comme domestique. Mais le garde à l’entrée l’entendait mais ne le voyait pas jusqu’à ce qu’il recule sa sandale et l’aperçoive. Il obtient une audience avec le seigneur de la maison qui l’engage. Il fut très vite apprécié de tous, par son intelligence et son cœur à l’ouvrage, surtout par la fille du seigneur et il devint son intendant.

Un jour, alors qu’il l’accompagnait au temple de Kiomizu, deux oni, surgirent pour enlever la jeune femme. Issun-bōshi tenta de s’interposer pour la protéger, mais un des oni l’avala. Toutefois, de l’intérieur de l’oni, Issun-bōshi l’attaque avec son aiguille, jusqu’à ce que la douleur devient trop intense pour l’oni et qu’il finisse par le recracher. En sortant du ventre, Issun-bōshi bondit sur le second oni et lui creva un œil.

Le marteau magique

En s’enfuyant, l’un des deux oni laissa derrière lui Uchide no kozuchi, un marteau magique (ou une hache). La fille du maître d’Issun-bōshi lui expliqua que ce marteau pouvait faire apparaître ce que l’on voulait. Issun-bōshi souhaite simplement avoir une taille normale et la fille agita Uchide no kozuchi en souhaitant qu’il obtienne cela. Issun-bōshi devint ainsi un grand et beau jeune homme. Il utilisa ensuite le marteau pour faire apparaître de délicieux plats et un grand trésor. Il épousa ensuite la jeune femme qu’il avait sauvé et vécut heureux. Certaines versions disent que l’empereur, ayant eu vent de son exploit, l’appela et le nomma général puis en fit un de ses conseillers.

Références

Littérature : Issun-bōshi (Icinori)

Jeux vidéo : Ōkami (Capcom)

Lien externe (fr) : L’Homme Pouce (Le site du Japon)

Lien externe (en) : The Legend (Public Relation Office)

Image : Wikipédia