Les gargouilles

Figures connues pour leurs présences dans des architectures, les gargouilles ont leur origine dans un mythe.

Quand on pense aux gargouilles, l’image de ces têtes dépassant des façades de bâtiments anciens, vient immédiatement à l’esprit. Reliées aux gouttières, de leurs gueules s’écoulent les eaux de pluie et c’est d’ailleurs de cette partie de leur anatomie qu’elles tirent leur nom, le mot gargouille venant du latin garg signifiant gorge et de l’ancien français gouille signifiant gueule.

Les gargouilles existent depuis longtemps, inventées durant l’Antiquité, puis délaissées pour revenir à la mode au XVIIIème avec la période gothique. Ainsi on en trouve sur toute sorte d’édifices. Le terme se veut général, désignant toute gueule de laquelle s’écoule des eaux. Elles ne sont cependant pas qu’un procédé technique, car il existe un mythe autour d’elles. Cependant là où les mythes peuvent donner naissance à quelque chose, dans leur cas, le procédé est inversé.

En effet, les gargouilles ne sont pas issues d’une légende, cependant on a essayé de leur en donner une. Ainsi, on les a désigné comme des démons vaincus, condamnés à rester en pierre. Une autre interprétation les décrit comme des créatures chargées de vomir les vices. Une vision qui se rapproche de l’interprétation la plus courante et générale qu’on leur donne : les gargouilles sont chargées de maintenir le mal en dehors des lieux sacrés, elles en sont les gardiennes, repoussant les démons et toutes les autres créatures maléfiques.

Leur apparence est liée à leur rôle, des figures monstrueuses, lions, dragons et autres créatures et animaux féroces. Par la suite elles devinrent des figures plus obscènes dans leurs postures et la proportion de certaines parties de leur anatomie, afin de faire fuir les démons. Quelque chose d’assez paradoxal pourra-t’on dire, lorsqu’il s’agit de repousser ce que l’on condamne par quelque chose de similaire. On peut y voir une forme de mal contre le mal, d’autant que dans l’Antiquité on pensait que faire rire les démons pouvait les repousser.

Gargouilles

Malgré le fait que l’on ait donné un mythe aux gargouilles et qu’elles ne viennent pas d’un récit, il existe à Rouen une légende sur une d’entre elle. On raconte que près de la Seine, dans des marais vivait un terrible dragon qui un déversait des flots, tuant de nombreuses personnes. Celui qui devint Saint Romain, à l’époque prêtre (et avant de devenir évêque), mais déjà réputé pour plusieurs miracles accomplis, vint pour aider les habitants, à la condition que quelqu’un l’accompagne. Tous les habitants refusèrent sauf un condamné à mort qui n’avait plus rien à perdre. Devant cela, Romain lui promit la vie sauve s’ils réussissaient leur mission. Ils se rendirent dans le repère du monstre qui les menaça la gueule ouverte, prête à déverser des eaux. Romain prononça quelques incantations et fit une signe de croix, terrassant la bête instantanément. Il l’a mis ensuite au bûcher, cependant sa tête et son cou ne brûlèrent pas, alors les habitants la mirent sur les remparts de la ville. On dit que la nuit, sous les rayons de lune, la tête du dragon reprenait vie.

 

Références :

Animation : Gargoyles (Syndication), Le Bossu de Notre Dame (Disney)

Jeux vidéo : Clash Royale (Supercell), World of Warcraft (Blizzard)

 

image : P.Moguérou