Le Ragnarök

Dernière modification le 20/08/2021 par Ervael

Fin des temps dans la mythologie nordique, le Ragnarök est une gigantesque bataille entre dieux et géants.

Dieux et géants

Jötunn (les géants), Ases (les dieux) et Dises (les divinités mineures) ne sont pas immortels dans les mythes germaniques et scandinaves (ce qui est une de leurs particularités). Ainsi, le premier géant Ymir meurt et de sa dépouille le monde est créé. Plus tard parmi les dieux, c’est Balder qui est tué par Loki. Quand les géants essaient de renverser les dieux, ces derniers se contentent la plupart du temps de les repousser. Car, ils ne prennent pas le risque d’y laisser leur vie, bien que les affrontements soient de grande violence.

Fenrir et le Grand Hiver

Il était écrit, également, qu’un jour le loup géant Fenrir, enfant de géants, enchaîné par Odin se libère, et que les géants et les dieux s’affrontent dans une ultime bataille. Ce jour est nommé le Ragnarök, Ragnarokk ou Ragnarokr qui signifie le Crépuscule des puissants ou le Crépuscule des dieux.

Cet événement est annoncé par le Fimbulvetr, le Grand Hiver, où un froid hors du commun frappe les terres et un vent glacial souffle aux quatre coins du monde. Cet hiver perdure sur les quatre saisons, le soleil cesse de briller jusqu’à ce qu’un loup le dévore, puis un second loup dévore la lune. Alors, les astres disparaissent du ciel, la terre tremble, les montagnes s’effondrent. Il est écrit aussi que les Ases et les mortels sont prévenus, de la bataille finale du Ragnarök, par Heimdall qui souffle dans son cor Gjallarhorn.

« D’un souffle fort l’Ase Blanc en jouera avec sa pointe vers le haut ;
Dans le sombre château*, l’horreur se répandra,
Une fois encore.. »

L’Edda

A ce moment-là, Fenrir, libéré, déchaîne sa fureur en rasant ciel et terre. Jörmungand le serpent de Midgard se met également en colère ; il soulève les eaux inondant la terre, puis avec son souffle empoisonne les eaux et l’air.

« La menace arrivera de l’Austri, son bouclier levé,
Le ver de Midgard se tordra de rage,
Le Grand Serpent fouettera alors les vagues saisies par cette fureur. »

L’Edda

Bataille de la plaine de Vigrid

Les géants se réunissent, menés par le géant de feu Surt (ou Surtr), pour aller combattre les dieux qui eux aussi se préparent à les affronter, sur la plaine Vigrid. Odin poursuit Fenrir et périt en le tuant.

« Alors un nouveau malheur fondra sur les Dieux,
Quand leur Père-à-tous s’avancera pour combattre le Loup,
Glorieux sera la lutte avec le Géant,
Pourtant périra le père des Ases. »

L’Edda

Heimdall poursuit Loki, Thor combat Jörmungand. Freyr affronte le géant Surtr et Tyr le loup Garmr. Dans leurs combats, les dieux sont aidés par les Einjerhar, les mortels sélectionnés par les Valkyries. Ceux attribués à Odin combattent avec lui, ceux attribués à Freyja défendent leurs clans. Au cours de la bataille, le serpent Nidhögg vient ramasser les cadavres, pour les emporter.

Dans ces combats, Thor tue Jörmungand, mais meurt à cause de son poison et Freyr est tué par Surt après avoir perdu son épée. C’est la mort de ce dernier qui met fin au Ragnarök, Surt libre de mettre le monde à feu. Il détruit totalement Yggdrasil et c’est la fin du monde.

Un nouveau du monde

Cependant, cette fin d’un monde est annonciatrice d’un renouveau du monde. Après le Ragnarök, la terre retrouve la vie, redevient verte et abondante. Un nouvel Âge d’Or débute, les enfants des anciens dieux succèdent à leurs parents et Balder revient à la vie. Lif dit la vie et Liftrhasir dit la persistance de ce qui a survécu. Étant le dernier couple d’humains, ils repeuplent la terre. Ainsi, le Ragnarök met en avant qu’une fin du monde n’est intéressante que si elle amène une renaissance.

Références

Littérature : Edda