Les Mabinogion

Dernière mise à jour le par

Récits médiévaux, les textes des Mabinogion sont les plus anciens de la littérature britannique.

Introduction

Composé de quatre récits, les Mabinogion, appelé aussi les Quatre branches du Mabinogi est un recueil majeur dans la littérature britannique. Écrit en gallois, on y trouve des histoires appartenant à la mythologie celtique, mais aussi aux légendes arthuriennes.

Mabinogion

Son origine vient de deux textes, le Livre Blanc de Rhydderch et le Livre Rouge de Hergest dont les écritures ont débuté au XIVème siècle. Il faudra attendre 1838 pour avoir une première version en anglais par Lady Charlotte Guest. Le linguiste et historien Joseph Loth apportera à la même période la première version intégrale et définitive en français.

Les quatre récits

Les Mabinogion se composent de quatre récits principaux portant son nom. Selon les versions d’autres textes ont été ajoutés.

Pwyll, prince de Dyfed

Ce récit se concentre sur le héros Pwyll à travers trois textes et ils sont l’occasion d’y croiser également sa femme Rhiannon, son fils Prydéri et Arawn le seigneur de l’Autre-Monde. On y trouve principalement les thèmes de la souveraineté et de la légitimité de la royauté.

  • L’échange des royaumes
  • Pwyll et Rhiannon
  • L’enlèvement de Pryderi

Le Mabinogi de Branwen

Dans ce récit autour du géant Bran le béni et de sa fille Branwen, les thèmes des relations entre peuples celtes, des guerres et conflits sont abordés.

  • Le mariage et la disgrâce de Branwen
  • L’invasion de l’Irlande
  • La tête coupée de Bran le Béni

Manawydan fils de Llyr

Les trois textes qui composent ce récits s’axent autour de la troisième classe des peuples celtiques, à savoir celle des artisans et agriculteurs. Il fait suite à la mort de Bran le Béni et on y retrouve Rhiannon ainsi que Pryderi.

  • Manawydan et Rhiannon
  • L’exercice de différents métiers
  • L’ensorcellement du Dyved

Math fils de Mathonwy

On trouve dans ce récit Math le souverain du Gwynedd et son neveu, le magicien Gwydion. Celui-ci se concentre plus sur la classe des prêtres et des druides, Gwydion devant instruire Math dans ses fonctions, pour lui donner légitimité, au-delà des guerres et de la recherche de prospérité qu’il mène.

  • Le viol de Goewin
  • Les trois interdits de Llew Llaw Gyffes
  • Blodeuwedd

Références

Liens externes (en) : Lady Charlotte Guest version (Sacred texts), Ancient welsh tales (Ancient Origins)

 

image : Wikipédia