Les vases canopes

Dernière mise à jour le par

Contenant les organes des défunts, les vases canopes sont importants dans les rituels funéraires égyptiens.

Éléments appartenant au processus de momification, les vases canopes en sont une amélioration, car à l’origine ils n’étaient pas utilisés. Leur nom vient de Canope, compagnon d’arme de Ménélas le héros de la Guerre de Troie. Durant son voyage, il se serait arrêté en Égypte et y aurait enterré Canope, donnant ainsi à une ville son nom. Par la suite, quand les premiers vases furent découverts, on leur donna le nom de la cité.

Ces vases, qui sont plutôt des urnes sont au nombre de quatre, enfermés dans une caisse compartimentée. Réalisés en calcaire, albâtre ou terre cuitechaque vase canope contient un organe momifié du défunt. Le couvercle du vase est à l’effigie d’un des quatre fils d’Horus qui veille sur le contenu de l’urne, aidé par une déesse. Le premier vase est à l’effigie de Qebehsenouf (à tête de faucon) aidé par la déesse Serket et qui protège les intestins. Le second vase est celui d’Hâpy le dieu du Nil (à tête de babouin) qui garde les poumons, aidé par Nephtys. Le troisième est celui d’Amset (à tête humaine) qui garde le foie, Isis l’aidant dans sa tâche. Le dernier vase est celui de Douamoutef (à tête de chacal) qui garde l’estomac, aidé de Neith.

Vases canopes

Les vases canopes sont très importants dans le processus de résurrection des morts, car le défunt doit les récupérer pour retrouver toute sa vitalité et son énergie. Ainsi il peut quitter son statut de mort-vivant et donc de momie, pour redevenir un vivant. Quand la momie est mage, les canopes lui permettent également de retrouver ses pouvoirs magiques, divisés eux aussi entre chaque vase. Il est donc assez courant pour les individus considérés comme dangereux, que leur vases aient été séparés, dissimulés à quatre endroits différents. Soit pour empêcher son retour ou inversement le favoriser en évitant que les ennemis du défunt les trouvent.

On peut se demander dans le cas où le corps du défunt soit entre les mains de ses ennemis, pourquoi ils ne détruisent pas les organes destinés aux vases. Lui laisser une chance de trouver dans l’Au-delà sa rédemption et lui permettre de revenir sous un jour meilleur est une des possibilités, ceci pouvant être associé à une marque de respect malgré ce qui a pu se passer.

Références

Liens externes : vases de Hépy (Musée du Louvre), vases de Horemsaf (Musée du Louvre), vase canope (Musée du Louvre)

 

Image : La chineuse