Dernière modification le 31/05/2024.

Concept perse, l’Ātar est une source de puissance aux origines mythiques.

Introduction

Se trouvant sous d’autres noms, tels que Atash, Azar, Dāštāɣni, parfois Athra, l’Ātar est un concept perse d’origine divine. On le surnomme également le brûlant et éteint ou le feu visible et invisible.

Ātar

Origines

Le concept de l’Ātar remonte à la Perse antique. Il est lié au dieu mazdéen Ahura Mazda et il serait son feu ou considéré comme son fils.

Dans le zoroastrisme (une religion basée sur les pensées du prophète Zoroastre), l’Ātar devient le feu et un dieu sous le nom d’Adar.

Description

Comme ses surnoms l’indiquent, l’Ātar est un concept qui joue sur la dualité avec deux facettes opposées. Ce feu divin peut se manifester par des flammes, comme par leur passage, être perceptible ou ne pas l’être.

C’est un feu sacré, qui est celui des rites de purification mais aussi de jugement. Celui qui survit à l’Ātar s’est élevé physiquement, spirituellement. Il a gagné en sagesse. On peut donc rapprocher cette épreuve avec une recherche de l’illumination.

Il peut également servir à juger. Si l’accusé survit à sa chaleur, à ses flammes, alors son innocence est prouvée, la vérité est faite.

Références

Littérature : Shâhnâmeh

Jeux vidéo : Prince of Persia : The Lost Crown (Ubisoft)

Image : depositphotos